25 mai 2024

De Daniel Sylvain à DJ Dan

Daniel Sylvain est originaire de Montmagny et a fait ses débuts en tant que DJ et animateur de radio dans sa ville natale. Plusieurs années plus tard, il est maintenant le DJ officiel de plusieurs organisations sportives, dont les Remparts de Québec. Dans les dernières semaines, il a eu l’occasion de réaliser un de ses rêves, être DJ lors d’un match de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Daniel Sylvain alias DJ Dan est le disc-jockey des Remparts de Québec depuis environ 17 ans. Au fil des années, il a également commencé à occuper le poste pour plusieurs autres organisations sportives comme le Rouge et Or de l’Université Laval et les Capitals de Québec.

Le 1er mars dernier, M. Sylvain était pour la première fois le responsable de la console lors d’un match de saison de la LNH. Il explique qu’il avait déjà fait des parties de présaison à l’époque où le Canadien de Montréal en organisait à Québec, mais qu’il s’agissait de sa première expérience en plein cœur de la saison de hockey.

Daniel Sylvain affirme que, dans son métier, la plupart des DJ ne s’absentent jamais d’une partie à moins d’être vraiment obligés de le faire. Il affirme avoir lui-même manqué moins de cinq matchs des Remparts dans les 17 dernières années. Toutefois, celui qui occupe le poste pour les Sénateurs d’Ottawa devait s’absenter pour une partie et a offert à DJ Dan de le remplacer. Ce dernier a immédiatement sauté sur l’occasion.

Quelques semaines avant la partie qu’il devait animer, il a fait la route vers le Canadian Tire Center à Ottawa afin d’aller à la rencontre d’Alex Marchand, le DJ des Sénateurs, qui lui a présenté le rôle qu’il avait à remplir.

M. Sylvain témoigne d’une expérience très enrichissante et à la hauteur de ses attentes: « D’être celui qui avait le contrôle, c’était une opportunité vraiment unique et j’étais vraiment content qu’on me l’offre. [...] Le gros défi était au niveau des communications. Nous avons toujours un casque et nous sommes constamment en contact avec plusieurs personnes, dont la directrice de production qui nous donne des instructions. La principale différence c’est qu’à Ottawa tout se déroule en anglais. C’était un bon défi, mais tout s’est très bien déroulé quand même. »

Du Centre Civique au Canadian Tire Center

Aujourd’hui DJ pour plusieurs organisations sportives à Québec, M. Sylvain a fait ses premiers pas dans le métier dans sa ville natale. Un de ses premiers contrats en tant que DJ était à l’Hôtel Centre Civique de Montmagny dans les années 80. Il avait également travaillé comme animateur à l’ancienne station de radio Ciel FM, aussi située à Montmagny. Il est ensuite parti au Saguenay poursuivre sa carrière dans le milieu radiophonique, tout en continuant d’animer des soirées en tant que DJ. Il est finalement déménagé à Québec il y a environ 20 ans lorsqu’on lui a offert la chance de travailler pour les Remparts de Québec.

Pour la première fois dans sa carrière de DJ, il a pu revenir à Montmagny faire une partie à l’aréna alors que les Remparts y tenaient un match présaison en septembre dernier.
« Je connais bien le DJ à l’aréna de Montmagny, Alex Croteau, et je ne voulais pas lui enlever cette opportunité, mais par hasard il avait un conflit d’horaire ce jour-là. Comme mon équipe jouait un match présaison dans ma ville natale, j’ai tout de suite fait connaitre mon intérêt. Ça a été une belle soirée de retrouvailles pour moi. »

Les qualités d’un DJ sportif

DJ Dan affirme qu’animer une soirée dans un bar ou une discothèque ou lors d’une partie sportive est très différent. « L’important lorsque tu fais de la musique dans un bar par exemple, c’est que la piste de danse ne se vide pas. Tu dois constamment créer une bonne ambiance avec de la bonne musique, parce qu’il n’y a pas de plus grande honte pour un DJ que de mettre une chanson et de voir la piste de danse se vider tout juste après. »

Pour un match, peu importe le sport, il ne s’agit pas que de faire jouer des chansons que les gens apprécieront. Il est aussi très important de toujours être attentif à ce qui se passe durant la partie afin de jouer le bon morceau au bon moment. « Par exemple, souvent je planifie la prochaine chanson, mais soudainement on annonce une punition aux Remparts donc je ne peux pas mettre la musique joyeuse qui était prévue. Il faut toujours que je sois prêt pour un revirement de situation. Il faut vraiment être attentif lors des parties. »