20 juillet 2024

Horaire de faction : Le député rencontre le nouveau Comité Action Citoyenne de L’Islet-Nord

Environ un mois après la création du Comité Action Citoyenne L’Islet-Nord qui souhaite la transformation de l’horaire de faction pour les paramédics de la zone 323 – Saint-Jean-Port-Joli, le regroupement a été en mesure d’obtenir une rencontre avec le député Mathieu Rivest le 26 avril dernier. Celui-ci aurait affirmé l’intention du CISSS de Chaudière-Appalaches de recommander prochainement la transformation de l’horaire auprès d’un comité qui évaluera les besoins de la région par apport à toutes les autres au Québec.

Lors de la rencontre, le député de Côte-du-Sud aurait informé le Comité que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches Appalaches a la volonté de faire la recommandation d’abolir des horaires de faction incluant celui de Saint-Jean-Port-Joli dans le prochain processus ministériel 2024 sur la desserte préhospitalière. Toujours selon M. Rivest, les recommandations du CISSS tiendront compte des besoins populationnels et des analyses de données de la région de Chaudière-Appalaches. Finalement, un comité indépendant est mandaté pour analyser et prioriser les besoins des régions en réalisant l’analyse des demandes en provenance des établissements de santé et de services sociaux de toutes les régions du Québec.

Après avoir reçu ces informations, le Comité Action Citoyenne de L’Islet-Nord aurait fait une demande auprès du bureau du député pour avoir une idée plus claire de la proposition du gouvernement.

Pour sa part, Stéphane Lévesque, paramédic et membre du Comité Action Citoyenne de L’Islet-Nord, remercie d’abord le député et son attaché de presse d’avoir rencontré le comité à son bureau afin de pouvoir discuter en face-à-face de ce dossier. Il ajoute qu’il s’agit de la première fois depuis les sept dernières années que quelque chose de tangible lui est présenté avec un échéancier à moyen terme.

Au dire des membres du comité, la transformation de l’horaire de faction représente une priorité pour la région car elle aura aussi des impacts sur les territoires limitrophes de la MRC de L’Islet, où les paramédics doivent parfois intervenir. « Chacun a un devoir de résultat pour la population. Bien que nous ne puissions pas exclure l’enjeu monétaire de l’équation, il ne doit pas être un frein à bonifier l’offre de service pour la population. Dans cette optique, le comité est convaincu qu’avec la bonne volonté de tous, une importante étape pourra être annoncée prochainement », conclut M. Lévesque.