20 juillet 2024

L’autisme expliqué par ceux qui le vivent

Autisme Chaudière-Appalaches a récemment fait le lancement de six capsules documentaires mettant en lumière les réussites et les défis de plusieurs personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme et leurs proches. Six participants ont accepté de se confier afin que le public puisse en apprendre davantage sur cette condition et tout ce qui l’entoure.

Six capsules ont été produites et chacune présente un intervenant différent qui vit lui-même avec l’autisme ou encore vient en aide à un proche. Chacun raconte son propre cheminement et les défis qu’il a rencontrés. Marie-Louise, 63 ans, discute du fait qu’elle a reçu son diagnostic il y a seulement quelques années et qu’elle croit que de l’avoir reçu plus tôt aurait pu l’aider à mieux comprendre certaines choses. Thomas, 26 ans, parle de ses réussites, comme vivre seul en appartement, avoir un travail et faire du bénévolat. Il s’agit d’objectifs qu’il ne croyait pas être en mesure d’atteindre un jour à cause de l’autisme. Alexie, 34 ans, se confie sur les difficultés qu’elle a rencontrées sur le marché du travail lorsqu’elle était plus jeune et sur son choix de se battre en justice pour faire reconnaitre le droit des personnes autistes à l’assurance-emploi. Deux autres capsules font intervenir les parents d’un jeune qui vit avec l’autisme et ces derniers expliquent comment ils ont adapté l’éducation que reçoivent leurs enfants afin qu’ils évoluent dans un milieu plus favorable à leur développement que le cursus scolaire habituel. Finalement, une capsule présente une intervenante qui travaille à l’école avec une jeune autiste de 19 ans suivant une formation en milieu professionnel. Elle explique comment cela la prépare au marché du travail et, de leur côté, les employés s’ouvrent sur le fait d’apprendre à travailler avec une personne très peu verbale.

Selon Nancy Chamberland d’Autisme Chaudière-Appalaches, les participants sont tous membres de l’organisme et ont été choisis pour leurs succès et les efforts investis afin de cheminer malgré leur trouble. Le tournage s’est fait au début de l’année 2024 et Mme Chamberland témoigne d’un accueil exceptionnel de la part de tous les participants, alors que l’équipe est entrée dans leur demeure pour les entrevues. Elle remercie également Michaël Croteau d’Agence Polygone qui a réalisé les capsules.

Mme Chamberland mentionne que l’organisme ne souhaite pas diffuser ouvertement ces capsules sur les réseaux sociaux, mais plutôt se déplacer dans différents milieux comme les écoles et les organismes afin de les montrer à des groupes puis d’avoir une discussion en lien avec les enjeux présentés. Elle invite donc tous ceux qui souhaiteraient tenir une activité de ce genre à contacter Autisme Chaudière-Appalaches.

Le projet a reçu une aide financière du Fonds en résilience communautaire de Montmagny-L’Islet et du réseau des Éclaireurs pour la réalisation des capsules. Le lancement qui s’est déroulé au pavillon communautaire Espace Citoyen dans le cadre du Mois de l’autisme était soutenu par Les Galeries Montmagny et Buro Plus citation.