21 juillet 2024

Savez-vous comment débiter un ours?

Dans les faits, bien peu de gens peuvent répondre oui à cette question, car ils sont peu nombreux à consommer la viande de ce carnivore, qui a bien mauvaise réputation.

Ils étaient cependant une trentaine à se présenter au Centre de formation professionnelle (CFP) L’Envolée, mercredi soir dernier, qu’il s’agisse de chasseurs ou encore de futurs étudiants intéressés à suivre une formation professionnelle à partir de l’automne prochain.

D’ailleurs, c’était l’objectif principal de la soirée organisée par le Centre de formation professionnelle : sensibiliser la population aux formations enseignée à L’Envolée, principalement la boucherie, la cuisine et le service à la restauration. Ces trois attestations sont subventionnées par le ministère de l’Éducation, soit jusqu’à 25 000$ dans le cas de la cuisine et de la restauration. C’est l’équivalent d’un salaire pour la durée du cours qui s’obtient de façon accélérée.

Selon Manon Mercier de L’Envolée, la clientèle visée est celle qui pense effectuer un retour aux études, qui ignore quelle orientation prendre après l’obtention du diplôme au secondaire ou encore pour ceux qui ont des projets, mais dont les revenus sont insuffisants pour les réaliser. Des images des bouchers à l’action ont aussi été saisies. Elles serviront à promouvoir les formations offertes par le CFP L’Envolée sur les réseaux sociaux.

L’an dernier, plus de 80 personnes avaient assisté à une soirée similaire, la viande de chevreuil étant plus comestible que... l’ours!