20 juillet 2024

L’univers à la fois sombre et coloré de Josée Landry Sirois

L’artiste Josée Landry Sirois, résidente de Saint-Michel-de-Bellechasse, présente sa dernière exposition « Les secrets de mon île » à la Bibliothèque de Montmagny depuis le 23 janvier et ce, jusqu’au 3 mars prochain. Elle invite les gens à découvrir ses dessins et plonger dans son univers inspiré des paysages de la région.

Selon l’artiste, les œuvres qu’elle produit se distinguent d’abord par leur grande taille. Elle ajoute toutefois que ce n’est pas parce qu’elles sont grandes que l’on retrouve beaucoup d’espace vide. En effet, de nombreux petits éléments se rassemblent afin de former un tout que l’artiste qualifie de plutôt dense. Josée fait principalement du dessin, mais elle utilise toutes sortes de crayons et d’outils, souvent dans une seule et même œuvre pour arriver au résultat désiré.

Josée Landry Sirois, originaire de Rimouski, avait décidé de déménager dans un grand centre urbain vers l’âge adulte. Il y a quelques années, son conjoint et elle ont choisi de retourner vivre plus près de la nature et ils ont adapté le chalet qu’ils possédaient à Saint-Michel-de-Bellechasse afin de pouvoir y vivre toute l’année. Les paysages qui l’entourent maintenant sont d’ailleurs une grande inspiration pour l’artiste. Plusieurs des dessins présentés à la Bibliothèque contiennent des éléments qui rappellent la vie près du fleuve Saint-Laurent, comme les oiseaux migrateurs.

La vie professionnelle de l’artiste se divise en deux facettes : son travail en atelier et son emploi dans le domaine communautaire. En plus de passer beaucoup de temps à dessiner et à travailler sur ses propres œuvres, Josée donne des cours à des gens souffrant de problèmes de santé mentale ou des personnes plus démunies. Ses élèves sont majoritairement des enfants et elle se déplace dans des institutions ou établissements scolaires afin d’offrir des cours. L’artiste rappelle qu’elle n’est pas une intervenante en santé mentale, son objectif principal étant d’offrir à ces gens un moyen de s’exprimer ou simplement un nouveau passe-temps qui mettra un peu de soleil dans leur journée. Le travail qu’elle effectue dans le milieu communautaire est aussi une grande source d’inspiration pour l’artiste. Travailler avec plusieurs enfants l’incite à utiliser davantage de couleurs vives dans ses œuvres et elle s’inspire même parfois de leurs vêtements pour le choix des couleurs. Elle reproduit aussi dans ses dessins certaines histoires qu’elle entend.

En ce qui a trait à l’exposition à la Bibliothèque de Montmagny, il est aussi possible d’y découvrir quelques œuvres qu’elle a conçues dans le cadre d’une autre exposition sur le thème de l’itinérance, présentée au Musée de la Civilisation de Québec. Dans une première œuvre, elle raconte le quotidien de gens qu’elle a rencontrés et qui vivent en situation d’itinérance. Elle prend un peu la forme d’une carte. Pour cette exposition, elle avait aussi laissé de côté le papier sur lequel elle transpose la majorité de ses créations pour faire de la gravure sur des boîtes de carton, un support beaucoup plus représentatif pour ce sujet en particulier, selon l’artiste.

$!L’univers à la fois sombre et coloré de Josée Landry Sirois