2018: une année marquée par de nombreux investissements à Montmagny

Journal L'Oie blanche
2018: une année marquée par de nombreux investissements à Montmagny
Rémy Langevin, maire de Montmagny.

Plus tôt ce printemps, le maire de la Ville de Montmagny, Rémy Langevin, a dressé le bilan de la dernière année en relatant, en images, les nombreuses réalisations figurant au rapport annuel. Hier, lors de la séance du conseil municipal, c’est plutôt en chiffres qu’il a résumé l’année 2018 en présentant les états financiers de l’exercice terminé au 31 décembre. Comme les élus ont maintenu leurs principes de rigueur, de vigilance et de saine gestion, l’administration municipale a dégagé un léger surplus de 700 662 $, et ce, malgré certaines données incontrôlables tel l’hiver très hâtif auquel nous avons eu droit.

En 2018, les revenus de la Ville ont été supérieurs de 977 797 $ par rapport aux prévisions établies à 20 796 040 $. Cette hausse de recettes est principalement attribuable aux services tarifés rendus par la Ville en matière de sécurité incendie et de loisirs, aux droits de mutation, aux intérêts, à la vente de terrains dans le parc industriel et à la croissance des valeurs foncières liées à la vigueur du marché de la construction et de la rénovation. Cette donnée n’est toutefois pas si étonnante puisque pas moins de 554 permis ont été délivrés en 2017 et de ce nombre, 66 % étaient des permis de rénovation, ce qui fait généralement augmenter la valeur foncière des propriétés.

En ce qui a trait aux dépenses de fonctionnement, elles ont été inférieures de 218 870 $ aux prévisions. Ce résultat est évidemment très positif quand on sait que seulement pour les frais de déneigement, plus de 300 000 $ supplémentaires ont dû être injectés. Il faut aussi souligner que les investissements majeurs effectués au cours des dernières années dans les infrastructures municipales permettent aujourd’hui de faire des économies substantielles. En plus de limiter les interventions d’urgence, ces investissements antérieurs ont permis d’économiser, en 2018 seulement, quelque 200 000 $ pour la fourniture et le traitement des eaux. L’administration municipale a donc poursuivi dans cette même voie et injecté plus de 6,5 M$ en travaux d’immobilisations, ce qui représente 1,1 M$ de plus qu’en 2017 qui était déjà considérée comme une grosse année en termes d’investissements.

Mentionnons que la dette nette de la Ville de Montmagny s’élève maintenant à 24,4 M$, mais que si l’administration n’avait pas planifié efficacement ses travaux pour bénéficier au maximum des subventions gouvernementales disponibles, elle serait de 25,6 M$. Selon les prévisions, la dette nette devrait toutefois commencer à diminuer dès l’an prochain à moins que d’autres opportunités se présentent (nouveaux programmes gouvernementaux, investisseurs, etc.) et que le conseil municipal choisisse d’en profiter. Notons que 15,4 % des dépenses totales est destiné au remboursement de la dette (capital et intérêts), ce qui est inférieur à la moyenne des municipalités du Québec qui est de 19,5 %.

« L’année 2018 a été très chargée en termes d’investissements, tant du côté de l’administration municipale que des contribuables qui ont annoncé ou amorcé plusieurs projets devant se concrétiser prochainement. J’en suis évidemment très fier puisque cela témoigne de la vitalité économique de Montmagny. En ce moment, nous poursuivons donc le travail entamé tout en planifiant avec prudence et rigueur l’année 2020 qui arrive à grands pas et qui s’annonce tout aussi occupée, notamment par la préparation des Fêtes du 375e de 2021 », de conclure M. Langevin.

Pour connaître les détails de l’année 2018 en chiffres et en images, il suffit de consulter les rapports annuel et financier disponibles au ville.montmagny.qc.ca/rapportfinancier.

Émilie Laurendeau, Communications régionales Montmagny

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de