À Montmagny: le projet de complexe culturel, sportif et de santé durable accueilli favorablement

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
À Montmagny: le projet de complexe culturel, sportif et de santé durable accueilli favorablement
Voici à quoi pourrait ressembler la façade de la salle de spectacle, selon l'esquisse dévoilée hier.

Le projet culturel, sportif et de santé durable, dont on parle depuis un certain temps, semble intéresser les Magnymontois. C’est du moins l’impression qui se dégage de la dernière assemblée de consultation à laquelle participaient une centaine de personnes, hier soir, à l’école secondaire Louis-Jacques-Casault de Montmagny. L’objectif derrière ce projet est de prendre en compte les besoins de la communauté à travers un concept de santé globale.

Nancy Labrecque, directrice générale de la MRC de Montmagny, a présenté le projet dans son ensemble incluant quelques esquisses qui donnent une idée de l’agrandissement prévu à l’école secondaire Louis-Jacques-Casault, le site choisi pour accueillir les nouvelles infrastructures.

L’objectif de la rencontre étant d’informer et surtout de recueillir les attentes et les besoins de la population, l’aspect financier du projet n’a pas vraiment été abordé, sauf pour confirmer qu’on a déposé des demandes d’aide financière dans deux programmes pour ce qui est du complexe sportif. Les chiffres avancés s’établissent entre 24 et 30M$ pour les volets sportifs et de santé globale, et entre 10 à 12 M$ pour l’agrandissement et la modernisation de la salle de spectacles, qui passera de 567 à 750 places. Pour cette partie du projet, une demande d’aide financière sera déposée au ministère de l’Éducation.

Concrètement

Le projet comprend, au rez-de-chaussée: une piscine semi-olympique avec huit corridors et un bassin d’eau, une nouvelle palestre, l’ancienne étant transformée en gymnase. À cela s’ajoute un deuxième espace pour la pratique de gymnastique au sol et, à l’étage supérieur, une halte garderie et des gradins permettant d’observer la pratique sportive. On souhaiterait aussi aménager une piste intérieure pour la marche et la course.

Pas de glace

Un parent a posé la question à savoir pourquoi avoir choisi l’école Louis-Jacques-Casault comme site d’implantation du projet, mettant ainsi de côté la possibilité d’avoir une deuxième glace dans un aréna plus moderne. «Le choix a été fait en fonction des besoins les plus criants» ont répondu successivement la directrice générale de la MRC et le directeur de l’école Louis-Jacques-Casault, Bernard Pouliot.

Un participant a, de son côté, soulevé la question de la perte d’espaces de stationnement avec la réalisation de ce projet. Effectivement, 160 cases disparaîtront à l’avant de la bâtisse, a indiqué Nancy Labrecque. Cependant, la Ville s’engage à aménager d’autres cases sur l’ancien terrain de baseball en arrière du bâtiment.

Pour conclure, précisons qu’il est possible que le complexe culturel, sportif et de santé durable puisse se faire par phases, mais qu’il y aura une seule campagne de levée de fonds pour l’ensemble du projet, a souligné Nancy Labrecque.

Des groupes ont été formés pour permettre aux gens d’échanger sur ce projet.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Renee Gregoire Recent comment authors
  S’abonner  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Renee Gregoire
Guest
Renee Gregoire

Merci pour les info malheureusement un contre temps a empêche ma presence a cette séance et felicitation au compte organisateur pour la démarche régionale