Bilan de la tempête automnale dans la MRC de Montmagny: les derniers clients ont recouvré l’électricité le 7 novembre

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
Bilan de la tempête automnale dans la MRC de Montmagny: les derniers clients ont recouvré l’électricité le 7 novembre
Une grange s’est effondrée à Sainte-Euphémie.

Certains citoyens se souviendront longtemps de la tempête automnale qui s’est abattue sur le Québec le 1er novembre dernier. En particulier ceux qui ont été privés d’électricité pendant plusieurs jours. Dans la MRC de Montmagny, les derniers citoyens touchés par la panne ont recouvré l’électricité le 7 novembre, selon les informations transmises par le coordonnateur de la Sécurité incendie dans la MRC, Charles Gauthier.

La tempête a mobilisé l’ensemble des intervenants des municipalités rurales de la MRC lié au Plan municipal de sécurité civile en commun.

Les dégâts

Un tronçon de route s’est affaissé à Sainte-Euphémie.

Dès les premières alertes météo, une veille intermunicipale s’est amorcée, note M. Gauthier. Les pluies ont rendu certaines routes impraticables. À Sainte-Euphémie, la section d’une route s’est affaissée. Les vents se sont mis de la partie. Des arbres sont tombés sur les fils électriques. Selon M. Gauthier, les pannes ont atteint leur apogée samedi et dimanche dans le sud de la MRC alors que 3080 clients sur 5475 étaient encore plongés dans le noir.

Il va sans dire que les responsables de la sécurité civile n’ont pas chômé. Un centre de coordination des mesures d’urgence a été mis en place. Quatre centres de services aux citoyens ont été ouverts. Les services de sécurité incendie ont répondu à 15 appels d’urgence pour des incendies d’installation électrique et des arbres qui obstruaient la chaussée.

Le 1er novembre, dans le cadre d’une évacuation préventive, des pompiers et des policiers ont aidé sept personnes à quitter des chalets du Centre de plein air de Sainte-Apolline qui étaient isolés par une fermeture de route et sans électricité. Par ailleurs, à Sainte-Euphémie un bâtiment agricole s’est effondré.

M. Gauthier mentionne que les services de sécurité incendie ont sillonné les secteurs sans électricité pendant la durée des pannes. Ils ont visité particulièrement les établissements où vivent des personnes plus vulnérables, en leur prodiguant des conseils de prévention.

Conseils

En terminant, le coordonnateur rappelle aux personnes qui ont eu des pannes de courant pendant plusieurs heures qu’il peut y avoir un risque à consommer les aliments réfrigérés.

M. Gauthier rappelle aussi qu’il est important de se prémunir d’une trousse «72 heures» pour être en mesure d’assurer sa propre sécurité le temps que les autorités mettent en place les mesures d’urgence.

L’eau a envahi le rang Saint-Isidore à Saint-Just-de-Bretenières
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de