Brigitte Vézina reçoit une médaille de l’Assemblée nationale

Photo de Kassandra Blouin
Par Kassandra Blouin
Brigitte Vézina reçoit une médaille de l’Assemblée nationale
Crédit photo: Annie Gagnon.

Lors de la tenue du Cocktail Prestige Desjardins de la Chambre de commerce de la MRC de Montmagny, la députée de Côte-du-Sud et ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Ève Proulx, a surpris plus d’une personne, surtout Brigitte Vézina, en prononçant un émouvant discours pour remettre une médaille de l’Assemblée nationale à la directrice générale et entraineuse du club Magny-Gym.

Avant cette envolée de la ministre, la soirée allait de bon train pour le Club Magny-Gym, récipiendaire du prix de Leadership en économie sociale 2019, une nouvelle catégorie instaurée par la Chambre de commerce. Andrée-Anne Caron, coordonnatrice pour le club, en a profité pour lancer un message durant son discours de remerciement: « Un vent de changement se fait sentir et nous sentons qu’une belle aventure nous attend. Si vous suivez les médias, vous savez que depuis un moment, on manque incroyablement d’espace. Nous espérons poursuivre nos démarches pour l’obtention de locaux plus vastes, projet pour lequel nous mettons tant d’énergie. Ce projet, on y croit. On y croit tellement ».

« Notre sport est complètement tatoué sur mon cœur », avait enchainé Brigitte Vézina, sans savoir qu’une belle surprise l’attendait. Mme Proulx est montée sur scène afin de surprendre le public et reconnaître quelqu’un qui s’est démarqué dans sa communauté au fil des ans, initiative qu’elle dit vouloir répéter à chaque année. Elle a alors remis une médaille de l’Assemblée nationale à Mme Vézina, un pilier important pour le Club Magny-Gym et pour la communauté depuis plus de 45 ans. » Je pense que je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi passionné par ce qu’elle fait. C’est une des rares personnes qui a permis aux filles de faire un sport », a-t-elle témoigné, avant de se faire interrompre par un tonnerre d’applaudissements.

« Je ne serais peut-être pas avec vous ici ce soir si elle n’avait pas fait partie de ma vie », a exprimé la ministre Proulx.

Marie-Ève Proulx a, elle-même, été une des gymnastes de Brigitte Vézina. « Elle a changé la vie de centaines, voire des milliers de filles. Elle nous a forcés à nous dépasser, à aller plus loin, à sortir de notre zone de confort pour toujours être meilleures ». C’est une femme émotive et reconnaissante qu’on a retrouvé au micro, après une longue ovation, pour une deuxième vague de remerciements bien sentis. « Je ne m’attendais vraiment pas à ça.  Ça fait tellement longtemps que je le fais parce que j’aime ça. Je le fais parce que j’y crois et parce que j’espère être juste une petite différence auprès des jeunes filles. Quand elles viennent me revoir des années plus tard en me parlant des valeurs de la vie que je leur ai apprises, c’est le plus beau des cadeaux… parce que tomber de la poutre et te relever même si c’est outch… c’est ce que tu vas faire aussi dans la vie, tu vas te relever même si c’est outch. C’est ce que j’ai fait à plusieurs reprises et maintenant me voilà… Merci beaucoup », a expliqué la lauréate, qui a certainement inspiré plus d’une personne dans la salle.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de