Des jumeaux sauvent une vie à Sainte-Lucie-de-Beauregard

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
Des jumeaux sauvent une vie à Sainte-Lucie-de-Beauregard
Gilles et Ghislain Bilodeau entourent Alain Jeffrey, l’homme qu’ils ont secouru. Apparaît également sur la photo, Richard Gauvin, le directeur incendie de Saint-Adalbert.

Récemment, la municipalité de Sainte-Lucie-de-Beauregard tenait une fête citoyenne pour honorer certaines personnes. Le 23 novembre dernier, elle avait une raison de plus de célébrer, a souligné le maire Louis Lachance.

En effet, parmi les personnes honorées, il y avait les jumeaux identiques Gilles et Ghislain Bilodeau qui ont reçu des certificats de bravoure pour avoir sauver la vie de leur concitoyen, Alain Jeffrey.

Survenu dans les bois il y a déjà quelques semaines, l’incident aurait pu avoir une fin tragique sans le secours des jumeaux. M. Jeffrey gisait au sol avec une fracture à la jambe après qu’un arbre lui soit tombé dessus. Heureusement, les jumeaux Bilodeau s’affairaient sur leur terre lorsqu’ils ont entendu crier. M. Jeffrey leur doit une fière chandelle, car sans leur intervention il ne serait sûrement plus là aujourd’hui.

Bienvenue aux nouveaux résidents

Deux des nouveau-nés de la municipalité avec leurs parents.

Ce rassemblement a aussi permis de souhaiter la bienvenue aux nouveaux résidents. Ainsi, 16 nouveaux arrivants sur 21 ont participé à l’activité. Ils ont reçu une pochette d’accueil bien garnie offerte par la municipalité. Par ailleurs, il y a eu six naissances pendant cette période. Deux nouveau-nés étaient présents à la fête. Leurs parents ont reçu un panier-cadeau.

Les bénévoles de l’organisme Cœur Ouvert: Irène Chatigny et Valère Roseberry entourés du maire de Sainte-Lucie-de-Beauregard, Louis Lachance, et de Mariette Desponts.

Finalement, deux personnes, Irène Chatigny et Valère Roseberry, ont par ailleurs été chaleureusement remerciés pour avoir veiller à la destinée de l’organisme Les Cœurs ouverts, et ce, pendant une dizaine d’années.

Notons, en terminant, qu’une trentaine de personnes ont participé à cette soirée. La dernière activité de ce genre a eu lieu en 2017. (D.G.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de