Donnez au suivant…

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Donnez au suivant…
Pier-Louis Chamberland tient dans ses mains les bois d'un des cerfs rouges de 2 ans et demi: score 630 pts.

Destinée à améliorer le monde dans lequel on vit, la chaîne de bonté «Donnez au suivant»,  lancée il y a plusieurs années par Chantal Lacroix, continue encore aujourd’hui à faire son chemin chez les amateurs de plein air. Les entreprises Chassomaniak ont d’ailleurs intégré ce concept à leur tournée de soirées sur la chasse.

Un investissement… de bonheur!

Interpellé par l’initiative, Pier-Louis Chamberland, un éleveur de cerfs rouges de L’Islet, a lui aussi décidé d’emboîter le pas et ce, pour une deuxième année consécutive.

L’an dernier, j’avais offert l’une de mes bêtes à une personne handicapée et ça avait été très apprécié. Cette année, j’ai décidé de doubler l’offre mais j’ignorais jusqu’à tout récemment à qui la Fondation Rêve du chasseur offrirait cette occasion de chasse.

Ce fut une belle surprise pour lui d’apprendre que l’une des ces personnes privilégiées est le père d’un ami chasseur natif du même patelin. « Je suis très content d’avoir pu aider M. Gagné à réaliser un rêve! J’ai été très touché en regardant l’émission! » Le propriétaire de L’Islet Deer farm souligne avoir reçu beaucoup de messages de remerciements après la diffusion de l’émission. « Je fais vraiment ces dons de bon coeur… voir le bonheur et la joie que ça apporte à ces chasseurs est très valorisant! Je me dis que le karma va dans les deux sens! » s’exprime Pier-Louis Chamberland.

À propos de L’Islet Deer farm

Située sur le chemin des Pionniers à L’Islet, la ferme d’élevage haute génétique a été fondée par Pier-Louis Chamberland en 2003 alors qu’il était âgé de 19 ans. « Mon aventure a débuté quand j’ai acheté cinq cerfs pour le plaisir. Quelques années plus tard, j’ai décidé d’investir dans la génétique » précise-t-il. L’entreprise élève en moyenne une centaine de cerfs rouges et sa production est davantage axée sur les bois de velours, notamment utilisés pour leurs bienfaits en médecine douce. Les bois durs de l’animal, quant à eux, sont également très recherchés par les artisans. Le propriétaire dénote d’ailleurs que la demande pour en faire des os pour chiens est actuellement en forte croissance. Une partie de son élevage se dirige également vers des fermes cynégétiques où il est possible de chasser le cerf en milieu naturel dans un parc privé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mario Christin
Mario Christin
5 mois

Félicitations à Louis-Pier Chamberland, c’est un geste très généreux de ta part!