Gabrielle Carle sera du rendez-vous de la FIFA

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
Gabrielle Carle sera du rendez-vous de la FIFA
Bertrand Guimont nous montre l’album photo dans lequel il accumule tous les articles faisant état des performances de sa petite-fille, Gabrielle Carle.

Par les temps qui courent, tous les Magnymontois ont les yeux tournés, avec raison, vers le joueur de hockey Samuel Blais en finale de la Coupe Stanley. À partir des prochains jours, ils pourront aussi surveiller la performance d’une jeune femme de 20 ans, Gabrielle Carle, la seule Québécoise de l’équipe canadienne qui participera à la Coupe féminine de la FIFA, disputée du 7 juin au 7 juillet en France.

Diane Gendron-L’Oie blanche

Gabrielle Carle n’a pas vécu à Montmagny mais sa mère est originaire d’ici. Comme ses parents travaillaient tous deux à l’hôpital, ils confiaient la garde de leur enfant au CPE Le Farfadet. Depuis ce temps, le personnel de la garderie suit fidèlement sa carrière, raconte son grand-père Bertrand Guimont, un ancien conseiller municipal et ex-directeur général de l’hôpital. Lui, ramasse fidèlement dans un album souvenir, tous les faits marquants de l’ascension de sa petite-fille dans le monde du ballon rond. Il est déjà volumineux et elle n’a que 20 ans.

Passionnée du soccer, Gabrielle a travaillé fort pour gravir tous les échelons qui l’ont amenée sur la scène internationale. Elle a été sélectionnée dans l’équipe du Canada en 2016 à Rio de Janeiro, mais son rêve de jouer aux jeux olympiques s’est envolé en raison d’une blessure à la cheville lors de matchs préparatoires. Elle s’est toutefois suffisamment remise pour être retenue comme défenseure réserviste, mais a dû suivre les performances de l’équipe canadienne dans les estrades. Le Canada a remporté le bronze et la lévisienne a reçu la médaille olympique comme ses coéquipières. «Elle a été très touchée par ce geste» mentionne son grand-père.

Recrutée par l’Université Florida, où elle poursuit ses études en médecine, la jeune femme évolue au sein de l’équipe les Seminoles qui ont remporté le championnat de la NCAA en décembre 2018.

Coupe féminine de la FIFA

On pourra voir l’équipe canadienne et la Québécoise en action à la Coupe féminine de la FIFA au cours des prochains jours, d’abord le 10 juin à Montpellier et le 15 juin à Grenoble, précise M. Guimont. Quant aux grands-parents, ils seront sur place pour l’encourager.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de