Généreux prévoit une longue crise et lance un appel à la solidarité et à la prudence…

Photo de Eric Maltais
Par Eric Maltais
Généreux prévoit une longue crise et lance un appel à la solidarité et à la prudence…
Bernard Généreux n'a pu expliquer pourquoi les bureaux de Services Canada sont fermés à Montmagny et La Pocatière.

Le député fédéral Bernard Généreux n’y va pas dans la dentelle et demande sincèrement aux gens de sa circonscription d’être très prudents dans la gestion de leur portefeuille et de solliciter les conseils des experts de leur institution financière afin de s’assurer de poser les bons gestes et d’être solidaire de leur communauté « car la crise du Covid-19 sera plus longue que prévu ».

En conférence téléphonique, M. Généreux a très clairement exposé la situation à la suite de l’adoption du projet de loi C-13 à la Chambre des Communes, permettant de mettre en œuvre les mesures d’aide financières. Réaliste, il a précisé que bon nombre de familles sont à 200$ près de se retrouver dans une situation financière très délicate.

« Les gens sont surendettés. Quand on est habitué de vivre avec 100% des revenus et qu’on tombe à 55%, il faut agir prudemment.»

M. Généreux a fait cette mise au point dans le cadre de la mise à jour des budgets de crise, adoptés mardi matin à Ottawa. « La phase 1 comprend 82 milliards, dont 27 milliards en aide directe et 55 milliards en impôts reportés. Une somme de 5 milliards est consacrée aux travailleurs non-admissibles à l’Assurance-Emploi, dont les 2 000$ par mois en frais de subsistance disponible. Le gouvernement prévoit la mise en place d’un formulaire le 6 avril 2020 pour soumettre une demande d’Allocation de soutien d’urgence.

Bien informer
« C’est important de faire cette mise à jour au sujet des motions adoptées. Vous, les médias régionaux, êtes les mieux placés pour transmettre cette information dans nos communautés. C’est une période sans précédent et des mesures extraordinaires sont requises. Je compatis grandement avec toutes les personnes qui ont été mises à pied et tous les entrepreneurs ayant dû mettre à pied des employés », poursuit M. Généreux.

« Nous savons aussi que cette crise frappe durement notre économie et que les mois à venir seront difficiles. On va s’en sortir en équipe, tous ensemble et on va continuer de s’assurer que le gouvernement fédéral ne laisse personne de côté », ajoute M. Généreux.

Concessions obtenues
M. Généreux a tenu à préciser pourquoi les députés conservateurs ont réagi en Chambre avant l’adoption de la Loi C-13 pour convenir de la distribution des mesures d’urgence. « Nous avons exigé que le gouvernement supprime l’article qui lui aurait permis d’augmenter les impôts sans approbation parlementaire. Nous avons exigé que le gouvernement revienne sur ses pouvoirs de dépense illimités et que les mandats spéciaux expirent le 23 juin 2020 au lieu du 30 septembre 2020. Il a accepté. Nous avons exigé que le gouvernement doive inclure une référence explicite à la priorité des droits des contribuables. Il a accepté ».

Le député de Montmagny / L’Islet /Kamouraska ka / Rivière-du-Loup a ajouté : « Nous avons exigé que le gouvernement mette des clauses crépusculaires dans sa législation. Nous avons exigé que le gouvernement rende des comptes au Parlement au moyen de rapports réguliers aux comités de la santé et des finances de la Chambre des communes et que le comité des finances ait le droit de rappeler le Parlement si nous décelons des abus.et il a accepté. »

« Les Conservateurs pensent que la crise doit être traitée de façon humaine, dans le respect des citoyens et de la démocratie », termine M. Généreux, précisant que lui et son équipe poursuivent leur travail d’accompagnement auprès des travailleurs et entreprises de la circonscription à partir de leurs bureaux.

Prêts aux PME
Pour les prêts aux petites entreprises, le député a conseillé aux gestionnaires de passer par la filière de la Banque de développement du Canada (BDC), qui consentira des taux de 3,3%, avec une garantie de 80% par la branche du gouvernement provincial d’Investissement Québec.

D’autres points ont été discutés dont l’interdiction d’évincer un locataire de son loyer, un support accru aux organismes communautaires, dont Centraide, « des gens qui seront fortement mis à contribution au cours des prochaines semaines », a-t-il conclu.

Il a pris soin de préciser qu’il souhaite que la course au leadership de leur parti politique puisse se tenir malgré la situation précaire au pays : « Dans un pareil temps de crise, on a besoin d’un chef ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de