Il s’introduit à quatre reprises à l’École Bon Pasteur et vole des vêtements de sport féminin

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
Il s’introduit à quatre reprises à l’École Bon Pasteur et vole des vêtements de sport féminin

Stéphane Bélanger de L’Islet a plaidé coupable à plusieurs chefs d’accusations aux palais de justice de Montmagny devant le juge Sébastien Proulx. L’homme s’était introduit à plusieurs reprises dans l’École secondaire Bon Pasteur en septembre 2021 afin d’y voler plusieurs objets, donc des vêtements de sport qui appartenait à des élèves de sexe féminin.

M. Bélanger était accusé de quatre entrées par infraction ainsi que de deux infractions de recel. Le procureur responsable du dossier a rappelé les faits afin que le délinquant puisse les reconnaitre lors de son plaidoyer de culpabilité.

Le 20 septembre 2021, la directrice de l’École secondaire Bon Pasteur à L’Islet informe la Sûreté du Québec que des entrées par infraction aurait eu lieu dans l’établissement scolaire entre le 16 et le 20 septembre. Lors de son arrivée à l’école cette journée-là, elle a constaté que des propos vulgaires avaient été inscrits sur le tableau dans la salle des enseignants. En regardant les enregistrements des caméras de surveillance, elle a aperçu que quelqu’un s’était bel et bien introduit dans l’établissement.

Le 16 septembre dans la nuit, les images montrent un homme qui arrive à vélo et sonde les portes. Il réussit à entrer par le gymnase et ouvre des casiers. Il repart avec un sac d’éducation physique et un cahier appartenant à une élève. Le 17 septembre, un bris dans une salle de bain est constaté par le personnel de l’école et plusieurs ordinateurs portables sont manquants. Il entre de nouveau dans l’établissement scolaire le lendemain et vole les sacs d’éducation physique de cinq filles après en avoir fait l’inventaire ainsi que plusieurs effets personnels. Le 19 septembre, il a aussi fouillé des casiers d’élèves. Il est encore repéré sur les images vidéo des caméras le lendemain.

Le visage de l’homme apparait sur les images de surveillance et un policier l’identifie comme étant Stéphane Bélanger, car il l’avait rencontré dans le passé dans le cadre d’une autre affaire. Il fut arrêté et a fourni une déclaration incriminante. Les objets qu’il avait volés, dont cinq ordinateurs portables et des vêtements de sport d’élèves de sexe féminin, ont été saisis. Les policiers ont aussi retrouvé deux vélos qui avaient été déclarés comme ayant été volés dans d’autres dossiers.

Le procureur indique que dans la déclaration qu’il a fournie aux policiers lors de son arrestation, le délinquant affirme avoir volé les vêtements des élèves, car « l’odeur de parfum l’excitait ».

M. Bélanger a reconnu les faits relatés par le procureur, mais son avocat ajoute qu’il n’admet pas être l’auteur des bris dans la salle de bain de l’établissement scolaire.

L’homme a également plaidé coupable à un chef d’accusation d’actions indécentes. Toujours selon le procureur, il aurait transmis une vidéo à caractère sexuel à une fille via Instagram. Il avait trouvé cette dernière dans l’album de finissant de l’école secondaire.

Il était aussi accusé d’avoir consommé de l’alcool alors qu’il était sous ordonnance de probation. À la suite d’une dénonciation, les policiers l’ont intercepté au volant d’une voiture alors qu’il avait les capacités affaiblies. M. Bélanger a également plaidé coupable à cette accusation.

La poursuite et la défense ont ensuite fait la demande qu’un rapport présententiel soit rédigé afin de mieux comprendre les actions du délinquant ainsi que le contexte dans lequel ces crimes ont été commis. « Manifestement il y a plusieurs infractions criminelles, dont des introductions par infractions et une action indécente préoccupante. J’ordonne aussi le rapport, car c’est tout en lien avec la sexualité et que les personnes concernées ou victimes sont des personnes mineures », ajoute le juge.

M. Bélanger reviendra devant la Cour le 6 octobre prochain pour sa sentence.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires