La FAC présente son bilan de mi-saison

Journal L'Oie blanche
La FAC présente son bilan de mi-saison

Un important manque d’eau, qui a affecté la plupart des productions, a marqué le début de la saison des récoltes en Chaudière-Appalaches. Il s’agit de l’un des faits marquants cités par la Financière agricole du Québec dans son bilan de mi-saison en assurance récolte.

Décrivant les conditions climatiques et leurs effets sur les cultures produites dans la région, ce bilan fait également le point sur la survie à l’hiver des plantes pérennes, des abeilles, de l’ensemencement et du développement des cultures annuelles et sur le déroulement des premières récoltes.

Faits marquants

–  Rendement de sirop d’érable supérieur à la normale alors que la qualité se situe dans la normale. Excellente année de sirop d’érable, sauf pour les producteurs de la partie sud-est de Chaudière-Appalaches (près des frontières américaines).

–  Printemps tardif à cause des températures fraîches entraînant du gel dans certaines parcelles de foin et de céréales d’automne tôt au printemps.

–  Mortalité des abeilles due au varroa et aux températures printanières fraîches.

–  Bonne survie à l’hiver des pommiers malgré la présence de la brûlure bactérienne dans certains vergers. Bonne survie hivernale également des plants de petits fruits.

–  Semis réalisés dans de bonnes conditions.

–  Persistance du temps sec pouvant influencer le rendement à la baisse dans plusieurs cultures.

–  Déficit hydrique constaté dans les cultures à l’exception de celles qui sont irriguées.

–  Première fauche de foin affectée par la sécheresse de mai et juin. Rendement anticipé inférieur à la normale, mais variable selon les secteurs de la région

–  Quelques cas de vers gris recensés dans l’est de la région.

Plus d’information sur www.fadq.qc.ca/salle-de-presse/bulletins-dinformation/etat-des-cultures/2020.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de