La Fromagerie de l’Îsle met en marché deux nouveaux fromages fins

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
La Fromagerie de l’Îsle met en marché deux nouveaux fromages fins
L’Angélique-À-Marc.

Deux nouveaux joyaux s’ajoutent depuis peu à la collection de fromages fins artisanaux de la Fromagerie de l’Île-aux-Grues. Pour ajouter une note singulière, ceux-ci comme d’autres avant eux portent des noms qui relatent l’histoire de l’île et ses particularités. Une combinaison parfaite pour séduire les palais et la curiosité des gens.

L’Angélique-À-Marc est un fromage floral et boisé. Son nom réfère à une plante naturelle qui pousse sur l’île depuis plus de 300 ans. Par ailleurs, ce fromage signe une autre collaboration entre l’artiste Marc Séguin et la Fromagerie de l’Île-aux-Grues pour la pérennité de la production laitière à l’île. Faisant d’une pierre deux coups, grâce à cette alliance, une partie des ventes de l’Angélique-À-Marc, tout comme pour le fromage La-Bête-A-Séguin, permettra de soutenir La Bourse les Arts de l’Isle créée en 2019.

Le Macpherson de l’Isle.

Pour sa part, le Macpherson de l’Isle touche au cœur de l’histoire de ce coin de pays en lançant un clin d’œil à cette grande famille de seigneurs qui se démarqua par la cohabitation entre Français et Anglais. Il s’agit d’un fromage à croûte lavée traversé d’une raie de cendre végétale.

«L’onctuosité, le fondant en bouche, la longueur définissent bien le caractère de nos fromages» indique Daniel R. Leduc, directeur général de la Fromagerie de l’Île-aux-Grues, lors d’une entrevue téléphonique le 22 juin dernier.

Prévu en mars dernier, le lancement national de ces nouveaux produits n’a pu se concrétiser en raison de la COVID-19. La Fromagerie s’est alors tournée vers la Coop IGA de Montmagny. «De plus, comme on travaille avec des laits non pasteurisés et que la production était complétée, la Coop et l’entreprise Coulombe ont donné des produits notamment à Moisson Kamouraska» mentionne M. Leduc.

En mode COVID

La fromagerie respecte toutes les directives exigées par les autorités de la santé publique. Port de la visière, du masque, lavage des mains, prise de température corporelle, les 20 employés appliquent scrupuleusement les consignes. N’empêche, la fromagerie ne sera pas accessible pendant la période estivale. «La raison: le comptoir de fromages étant directement rattaché à l’usine avec le même système de ventilation, ce qui rend impossible l’ouverture au public» explique le directeur général.

Cependant, les visiteurs pourront se procurer des fromages au magasin de l’île, à la Maison du Grand Héron, au Café Le Canotier, ou encore par le biais de la boutique en ligne sur le site Web ainsi que par le Marché L’Islet-sur-Terre.

Vendus à travers le Canada

La notoriété de la Fromagerie de l’Île-aux-Grues n’est plus à faire. Certains de ses produits sont vendus d’un océan à l’autre, note M. Leduc. L’orientation de la coopérative vers les fromages fins a donc porté ses fruits. Aujourd’hui, elle produit 12 fromages fins dont deux saisonniers, sans oublier ses cheddars vieillis. Il s’en ajoutera un autre pour souligner le 375e de la Seigneurie de la Rivière-du-Sud l’an prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de