La Journée des droits des Femmes fut soulignée dans la région

Journal l'Oie Blanche
La Journée des droits des Femmes fut soulignée dans la région
Photo de courtoisie.

À l’occasion de la Journée Internationale des droits des Femmes, le Centre-Femmes La Jardilec, le CALACS Rive-Sud, Le Havre des Femmes et le Centre d’Entraide Familial de la MRC de Montmagny, ont accueilli plus de 51 femmes et 36 enfants de la région lors d’un dîner et d’une pièce de théâtre qui ont eu lieu à St-Paul-de-Montminy le mercredi 8 mars.

Après un dîner communautaire, les enfants présents se sont amusés avec les éducatrices pendant que les femmes de notre région ont pu apprécier la pièce de théâtre « Comme sur la photo…(des galettes au gruau) » du Théâtre Témoin. Ce spectacle musical, drôle et touchant a fait coexister deux femmes au coeur d’un huis clos. Cette création questionne l’identité, de sa découverte à sa perte. L’une apprend qui elle est au contact de celle qui oublie. Thérèse, 82 ans, oppose la finitude de son existence à l’invincible jeunesse de sa petite-fille, Jolène, 18 ans.

Le comité organisateur ne pouvait passer sous silence les raisons et la réflexion du thème de cette Journée internationale des droits des Femmes « Résistance Féministe ». Ce slogan mettant en lumière la nécessité d’agir et de poursuivre les luttes pour une société libre, juste, égalitaire et inclusive.

Selon le Havre des femmes, malgré les avancées réalisées depuis des décennies, les inégalités à l’endroit des femmes perdurent. Plusieurs luttes doivent encore être menées pour l’amélioration des conditions de vie des femmes. L’organisme donne l’exemple du problème d’accès aux services de garde qui empêchent les familles et les femmes de pouvoir travailler, les violences subies par les femmes, le cyberharcèlement et la cyberintimidation.

Le Havre des femmes affirme aussi être solidaire avec les femmes d’autres pays, comme celles de l’Afghanistan où les talibans interdisent l’accès aux études, au marché du travail et aux espaces publics, celles de l’Iran dont le régime en place continue de réprimer violemment la révolte populaire initiée par les Iraniennes en septembre dernier et celles des États-Unis où l’avortement est dorénavant interdit ou fortement restreint à 21 millions d’entre-elles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires