La ministre Marie-Eve Proulx défend le 3e lien

La ministre Marie-Eve Proulx défend le 3e lien
La députée de Côte-du-Sud et ministre déléguée au développement régional, Marie-Eve Proulx.

En cette fin d’année, la députée ministre, Marie-Eve Proulx, accueillait les journalistes pour répondre à leurs questions et passer en revue les sujets qui retiennent son attention, tant localement qu’à l’échelle du Québec. Pour la ministre délégué au Développement économique régional, le 3e lien constitue un dossier très important qu’elle entend défendre sur toutes les tribunes.

Mme Proulx se dit en total désaccord avec les propos du maire André Simard, de Saint-Roch-des-Aulnaies, qui craint de plus grandes fuites commerciales avec l’implantation d’un 3e lien à l’est. La ministre soutient, au contraire, que cette nouvelle voie d’accès va plutôt permettre d’ouvrir l’économie de l’est, de faciliter le transport de marchandises, d’attirer des familles à la recherche d’une qualité de vie en région, à condition de développer de nouveaux services comme des programmes sport/étude.

En ce qui concerne les préoccupations environnementales, elle ajoute que le gouvernement va investir dans des innovations et des technologies vertes pour accroître l’utilisation de l’énergie électrique.

Bombardier

Dans le dossier de Bombardier, la députée ministre se dit très déçue de l’inaction du gouvernement fédéral. À son avis, Ottawa aurait dû insister pour avoir du contenu québécois dans le contrat accordé à Siemens pour la construction de la nouvelle flotte de Via Rail. «Je suis outrée pour la région» a-t-elle lancé.

Au cours des prochaines semaines, elle prévoit annoncer des choses, au sens large, afin d’essayer de trouver des solutions qui permettront de préserver l’expertise et de soutenir les emplois qui font rouler l’économie en région. Pour en revenir à Bombardier, la ministre veut inciter les entreprises d’ici à répondre à l’appel d’offres de Siemens pour les contrats de sous-traitance.

Montmagny

Interrogée à savoir si elle appuierait Montmagny dans sa demande d’aide financière dans le cadre des fêtes du 375e de la Seigneurie de la Rivière-du-Sud, Mme Proulx a répondu que c’était impossible de répondre à cette question tout simplement parce qu’elle n’a pas encore rencontré le maire. Aucune invitation ne lui a encore été adressée en provenance de l’hôtel de ville. Idem pour le projet d’agrandissement de la salle Edwin-Bélanger que souhaite concrétiser Les Arts de la scène.

L’Assemblée nationale

Dans un autre registre, Mme Proulx s’est dite impressionnée à son entrée dans l’enceinte de l’Assemblée nationale. Une fois passée le stress du début, elle s’est sentie dans son élément, de confier celle qui est aussi responsable des trois circonscriptions de l’est du Québec.

Bureau à Sainte-Perpétue

Son bureau à Montmagny n’est pas complètement installé, mais il le sera en janvier, certifie Mme Proulx. De plus, elle annonçait qu’elle ouvrira un troisième bureau, cette fois-ci dans la MRC de L’Islet, plus précisément à Sainte-Perpétue, à raison d’une demie à une journée par semaine. Avec le bureau de Saint-Pascal-de-Kamouraska, les trois MRC de sa circonscription seront désormais desservies à la satisfaction de la députée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de