La tour de l’innovation sera érigée en juin

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
La tour de l’innovation sera érigée en juin
: La tour de l’innovation est actuellement en construction chez Art Massif à Saint-Jean-Port-Joli. Elle sera assemblée par section à l’aide d’une grue en juin. Avec ses 65 marches, 19 petits paliers et deux grandes plates-formes, elle permettra d’accéder au belvédère qui donne un point de vue exceptionnel sur la région.

Les automobilistes qui emprunteront la 132 dans le secteur ouest de Saint-Jean-Port-Joli à compter de juin découvriront l’impressionnante tour de l’innovation, une initiative du Musée de la mémoire vivante (MMV). Haute de 50 pieds, avec un palier culminant à 60, la tour de l’innovation remplacera l’escalier actuel, construit en 1991, qui permet d’accéder au sommet du belvédère, juste en face du site du manoir Philippe-Aubert-de-Gaspé, au 710, de Gaspé Ouest.

Comme son nom l’indique, la tour de l’innovation naîtra d’un concept original reposant sur la «résille», un mode de construction européen qui permet d’utiliser des pièces de bois de plus petite dimension parce qu’on les installe en «traction/compression», sans aucune flexion. De plus, les connexions entre les différentes pièces de bois s’effectuent grâce à un système d’attaches à la fois esthétique, durable et de très haute efficacité qui résulte de plusieurs années de recherche par Art Massif, en partenariat avec l’Université Laval: «À notre connaissance, il n’y aurait pas de structure de bois en résille au Canada» explique M. Steve Desrosiers, président d’Art Massif.

Le bois

Le concept développé vise à marquer le paysage d’une tour en bois qui rappellera le savoir-faire et l’héritage des grands bâtisseurs et innovateurs régionaux: « Cette structure sera en lien direct avec la mission du musée qui consiste à sauvegarder les savoirs et savoir-faire de nos prédécesseurs et de nos contemporains. La tour permettra aux visiteurs d’accéder à des témoignages de bâtisseurs et d’innovateurs par le biais de leur appareil mobile. Ils retrouveront aussi des témoignages sur la vie maritime et le fleuve, sans oublier ce qu’ils peuvent découvrir à l’intérieur du musée» de préciser M. Jean-Louis Chouinard, directeur général du MMV.

En effet, du haut de ses 50 pieds et par sa structure originale, la tour va inciter fortement les automobilistes à s’arrêter dès qu’elle va entrer dans leur champ de vision. Et tant qu’à stationner le véhicule, pourquoi pas visiter le musée!

Financement

Pour concrétiser ce projet de 300 000$, le MMV mise sur différents programmes gouvernementaux et une campagne de financement auprès des entreprises et du public. L’objectif de la campagne, fixé à 75 000$, est presqu’atteint. Les donateurs peuvent toujours associer leur nom ou celui d’un bâtisseur-innovateur à la tour en faisant l’acquisition symbolique d’une marche pour 125$ ou 250$, selon sa taille. Il y en a encore à vendre.

Municipalité

Comme le MMV n’a pas encore reçu confirmation d’une aide financière du ministère du Tourisme, la Municipalité de Saint-Jean-Port-Joli, à la réunion du conseil de mai, a décidé de verser un montant maximal de 50 000$ (en argent et/ou en services) afin que le projet se concrétise, advenant que le gouvernement décide de ne pas le subventionner. La Corporation Philippe-Aubert-de-Gaspé recevra trois versements égaux étalés sur trois ans (2019, 2020 et 2021).

La tour de l’innovation remplacera le vieil escalier qui donne accès au belvédère.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de