Le nouveau gouvernement tient ses promesses

Le nouveau gouvernement tient ses promesses

Ce 9 janvier marquait les cent premiers jours du nouveau gouvernement à l’Assemblée nationale. Marie-Ève Proulx, la ministre délégué au Développement régional et députée de Côte-du-Sud, n’a pas manqué d’affirmer que le gouvernement Legault avait livré la marchandise en réalisant plusieurs engagements électoraux.

Le gouvernement s’est mis au travail, à preuve déjà trois projets de loi majeurs ont été déposés à l’Assemblée nationale, dit-elle. L’un permet de modifier le processus de nomination au DPC (Directeur des poursuites criminelles et pénales), à la SQ et à l’UPAC; l’autre veut resserrer l’encadrement sur le cannabis et le troisième vise à baisser les taxes scolaires. Par ailleurs, la ministre rappelle aussi qu’un plan a été déposé pour réduire les cibles d’immigration.

Pendant cette période, de grands chantiers ont été entrepris, notamment les premiers pas vers une politique nationale des proches aidants, précise Mme Proulx. Elle a aussi parlé des mesures annoncées pour remettre de l’argent dans la poche des contribuables, un thème cher à François Legault durant la campagne électorale. Il est question ici de la création de l’Allocation famille et d’un nouveau crédit d’impôt pour les aînés, tels que mentionné lors de la mise à jour économique.

Vent de changement

Avec le nombre record de femmes élues, l’exploit de faire élire un parti qui n’avait jamais gouverné et l’ouverture dont a fait preuve le nouveau gouvernement en reconnaissant le Parti québécois et Québec solidaire comme groupes parlementaires, Marie-Ève Proulx affirme qu’un vent de changement souffle à l’Assemblée nationale.

«C’est avec fierté que je peux affirmer que notre gouvernement a livré la marchandise. Nous avons déjà tenu des promesses que nous avions faites aux Québécois lors de la campagne électorale et ces cent premiers jours sont la preuve que nous étions bien préparés à prendre le pouvoir. Nous avons présenté un plan aux Québécois et nous leur avons offert une transition ordonnée, en démontrant qu’un gouvernement peut être efficace. Nous avons toujours à l’esprit de remettre plus d’argent dans le portefeuille des familles tout en agissant sans tarder sur les dossiers prioritaires. Les régions sont au cœur de notre engagement politique et comme notre premier bilan le prouve, nous réussirons à favoriser le développement économique régional qui avait été gravement délaissé par le passé» de conclure Mme Proulx.

Marie-Eve Proulx, lors de son assermentation.