Les Arrêts Gourmands lancent la saison estivale

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Les Arrêts Gourmands lancent la saison estivale
Le lancement s'est tenu le 14 juin dernier en présence de Richard Moreau, directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches, Samuel Larochelle, ambassadeur des Arrêts Gourmands et de représentant d'Arrêts gourmands en Chaudière-Appalaches. (Photo de courtoisie)

Mme Caroline Laterreur, présidente, et M. Bruno Couture, directeur général de la Table agroalimentaire de Chaudière-Appalaches (TACA) ont tenu le lancement de la saison 2022 des Arrêts gourmands en présence de partenaires, d’élus et d’artisans. La thématique pour cette année est « Faites un arrêt…près de chez vous! ».

Le nombre d’Arrêts gourmands n’a pas cessé de croître. La région de Montmagny et de L’Islet dénombre plus de 30 Arrêts. Il s’agit d’entreprises agroalimentaires volontaires qui souhaitent promouvoir les produits de la région afin de contribuer au savoir-faire régional et de renforcer l’identité de la région.

« Cette année, nous mettons l’emphase sur la proximité du producteur, du transformateur ou du restaurateur qui nous offre une gamme de produits diversifiés et de grande qualité. L’an dernier, nous avons accueilli beaucoup de visiteurs. Cette année, notre offre est plus importante et nous sommes fiers de présenter des gens de passion. Comme le dit notre slogan : Faites un arrêt… près de chez vous, soyez les bienvenus», souligne Mme Laterreur.

« Visiter un Arrêt gourmand, c’est aller à la rencontre d’une personne, d’un couple, d’une famille, qui ont, depuis longtemps ou plus récemment, développé une passion, une façon de vivre dans sa communauté, son village, sa région. C’est ajouter à la fierté locale une touche particulière, une empreinte sur le présent et le futur. Visiter un Arrêt gourmand, c’est contribuer économiquement, socialement et communautairement à son coin de pays, à sa région. En somme, c’est dire à son voisin producteur ou transformateur alimentaire, merci de ton travail, on est fiers de toi », ajoute-t-elle.

Le projet a été financé à la hauteur de 50 000$ par l’entremise du Programme Proximité, mis en œuvre en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires