Les élus de la Chaudière-Appalaches demandent un allègement des mesures

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Les élus de la Chaudière-Appalaches demandent un allègement des mesures

Les maires et préfets de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) demandent au gouvernement un allègement des mesures sanitaires pour la région. La TREMCA évalue qu’après plusieurs semaines en zone rouge, ainsi que la diminution constante du nombre de cas de la COVID-19 dans la région, il serait adéquat d’exercer un allègement dès le 7 mars prochain.

De cette table fait partie, Bernard Boulet, maire de Montmagny, Normand Caron, maire de Saint-Jean-Port-Joli, Jocelyne Caron, préfète de la MRC de Montmagny et mairesse de Cap-Saint-Ignace et René Laverdière, préfet de la MRC de L’Islet et maire de Saint Adalbert.

La table demandent au gouvernement Legault «de reconnaitre les efforts de la population de la région de la Chaudière-Appalaches pour freiner la transmission du virus et l’atteinte des critères fixés et, par conséquent, de bénéficier d’allègement des mesures sanitaires dès le 7 mars prochain».

Le président de la TREMCA, Paul Vachon, affirme que les critères fixés par les autorités pour l’atténuement des mesures sont rencontrés en Chaudière-Appalaches.

« Le taux d’incidence est en bas de 5, le taux d’hospitalisation, le taux de mortalité et le nombre de cas sont en baisse en plus de se maintenir depuis près de deux semaines sous la barre du 10 cas journaliers, comme le démontre les chiffres publiés par la Santé publique. Nos citoyens, nos commerçants et nos entrepreneurs ont été disciplinés et leurs efforts ont donné les résultats escomptés», estime-t-il.

Les élus sont d’accord de laisser passer la semaine de relâche scolaire, mais sont unanimes concernant les conséquences apportées en Chaudière-Appalaches du maintien prolongé du palier d’alerte maximal actuel, et ce, sur les activités culturelles, de loisirs, commerciales et industrielles du territoire.

La Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montmagny (CCIM) se joint aussi à la demande effectuée par la TREMCA. La présidente de la CCIM, Me Annie-Pier Labrie, espère que ces demandent seront entendues par le gouvernement jugeant les règles ont été respectées dans la population.

Un point de presse du gouvernement provincial aura lieu ce soir à 17h concernant les mesures mises en place après la semaine de relâche.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires