Montmagny refuse de signer la Déclaration d’urgence climatique

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
Montmagny refuse de signer la Déclaration d’urgence climatique
Le maire de Montmagny explique pourquoi le conseil municipal ne signera pas la Déclaration d'urgence climatique.

La Ville de Montmagny n’a pas l’intention d’apposer sa signature au document de la Déclaration d’urgence climatique, affirme le maire Rémy Langevin, en réponse à la demande formulée par Montmagny en transition.D

Le maire soutient que les élus sont sensibles à la protection de la biodiversité et de l’environnement. D’ailleurs, dit-il, cette préoccupation se traduit concrètement par diverses interventions réalisées au fil du temps. «Nous avons déjà des comportements éco-responsables, nous ne sentons pas l’obligation de s’inscrire dans une telle déclaration» poursuit M. Langevin.

Pour appuyer ses propos, il énumère une série d’interventions mises en place au fil du temps: la réduction des îlots de chaleur par l’ajout d’espaces de verdure longeant le boulevard Taché, l’ajout de circuits piétonniers et de pistes cyclables, le maintien d’un programme annuel de plantation d’arbres, des partenariats avec le comité ZIP du Sud de l’estuaire et Biopterre pour des ouvrages de stabilisation de la berge et de revégétalisation.

La Ville est aussi partenaire pour des initiatives tels que l’installation de la borne de recharge rapide pour véhicules électriques ainsi que le partenariat au projet de la Fondation Richelieu visant à sensibiliser les écoliers sur la biodiversité et la protection de l’environnement. Toutes des initiatives qui impliquent des investissements.

Pour cette année

En 2019, la Ville investira 320 000$ dans la conversion au LED de l’éclairage urbain. Par ailleurs, elle ajoutera des fontaines pour favoriser la réduction de bouteilles d’eau en plastique. De plus, cette année verra l’installation de compteurs d’eau dans l’ensemble des institutions, industries et commerces, et d’un échantillonnage au niveau résidentiel. L’objectif visé: de se doter d’une tarification reposant sur le principe de consommateur-payeur et détenir une base de données permettant des prises de décisions orientées sur le respect de la stratégie provinciale.

«Nous pouvons faire des choses sans signer une déclaration. Et si nous avons des comportements irresponsables, qu’on vienne nous le dire!» lance le maire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de