Parc éolien de Saint-Paul: pour le projet, contre la mécanique

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Parc éolien de Saint-Paul: pour le projet, contre la mécanique

Serge Lavoie, conseiller à Saint-Paul-de-Montminy, et Yves Gagné, résident de cette municipalité depuis plusieurs années, souhaitent conscientiser les citoyens en ce qui a trait au projet éolien d’une durée de 25 ans prévu pour 2026. Bien qu’ils soient en faveur de sa réalisation, ils dénoncent l’association avec l’Alliance éolienne de l’Est qui est, selon eux, beaucoup moins profitable pour la Municipalité.

Comme il a été présenté dans une lettre d’opinion publiée dans le journal de la semaine dernière, deux options sont possibles dans ce projet, soit travailler directement avec la compagnie à la tête du futur parc, Kruger, ou bien la MRC de Montmagny s’associe avec l’Alliance éolienne de l’Est. Le conseiller rappelle que dans une situation où la Municipalité travaillait directement avec Kruger, le conseil d’administration du projet serait formé de deux administrateurs de Saint-Paul, deux de Kruger et un autre administrateur neutre. En s’associant avec l’Alliance, les négociations se feraient avec la MRC et Kruger, sans consultation avec la Municipalité.

Une rencontre a eu lieu entre la MRC de Montmagny et le maire de Saint-Paul, M. Alain Talbot. Ce qui en est ressorti est que la MRC devra emprunter 3,75M$ et que 80% de cette somme, soit 3 M$, devra être remboursé par la Municipalité. Travailler directement avec Kruger enlève la nécessité de faire une demande d’emprunt, ce qui par conséquent éviterait à la Municipalité le risque de perdre de l’argent.

De plus, le projet rapporterait 1 140 000$ par année avec Kruger, tel que mentionné auparavant. En travaillant avec l’Alliance éolienne de l’Est, une somme de 991 800 $ serait acquise à la condition que 13,5M$ soient générés et qu’un 100MW supplémentaire soit développé ailleurs par l’organisation, toujours selon les deux hommes.

M. Lavoie souligne que travailler avec Kruger apporterait de meilleures retombées localement. Tout d’abord, puisque les revenus reviendraient à la Municipalité directement et ne seraient pas divisés ailleurs. De plus, la mise en place du projet serait centralisée dans la MRC au lieu de toucher l’entièreté de l’Est de la région.

Le conseil de Saint-Paul a choisi de s’associer à l’Alliance, et ce, sans consultation publique, chose que dénoncent des résidents. Tous les conseillers ont voté pour l’Association, excepté M. Lavoie.

Pétition
Selon M. Lavoie et M. Gagné, il est encore temps de changer la donne. Une pétition a été envoyée à la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest. Les signataires réclament de ne pas autoriser de facto la demande de règlement d’emprunt de la MRC de Montmagny, afin que les citoyens puissent se prononcer et que le projet respecte leurs exigences. Ils souhaiteraient avoir droit à une approche qui réponde à plusieurs objectifs, dont la transparence du processus décisionnel, la consultation des citoyens, l’attribution aux citoyens d’une réelle capacité d’influence, etc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires