«Personne n’en parle » : Comment mobiliser les gens de la Côte-du-Sud?

«Personne n’en parle » :  Comment mobiliser les gens de la Côte-du-Sud?

De gauche à droite: Éric Maltais (animateur), Bruno Fournier, Annie Gagnon, Jean Chouinard et Frédéric Corriveau (panélistes).

Est-ce que la région de Montmagny-L’Islet possède une ligne directrice, une vision de développement ? Est-ce que nos entreprises, nos institutions, nos dirigeants mettent à l’avant-plan les vrais enjeux à lesquels nous faisons face, à lesquels nos enfants sont ou seront confrontés?

Aujourd’hui, ces vrais enjeux sont démographique, économique, communautaire et collectif, d’intégration des immigrants, de rétention de main-d’œuvre, de transmission de culture et de savoir, de tourisme ou encore de la protection de l’environnement, et quoi d’autre?

Voilà comment s’est articulé le premier d’une série de quatre forums auxquels les membres de tout horizon ont participé le 11 mars dernier à la Bibliothèque de Montmagny. Des gestionnaires de la bibliothèque, de la Chambre de commerce de Montmagny, de même que les médias Nous-TV, le câblodistributeur Cogeco et le Journal coopératif L’Oie Blanche ont créé un partenariat afin de réaliser ce projet.

« Nous voulions inviter les citoyens à des débats de qualité. Il faut mettre en relation les différents acteurs de développement. Nous voulons développer un sentiment de fierté et une identité forte au sein de nos communautés. Il faut reconnaître et réaffirmer l’existence d’une pluralité d’idées et d’opinions dans une démocratie citoyenne», a explique Jocelyn Landry, directeur de la bibliothèque.

Tous les acteurs du milieu se plaisent à rappeler les objectifs 15/30 à atteindre, 15 000 de population pour Montmagny, 30 000 pour la MRC. Or, entre 2001 et 2016, selon les chiffres de l’Institut du Québec, région Chaudière-Appalaches – édition 2017, la population est passée de 23 864 à 22 855 personnes, une perte de 1009 personnes, soit 4,2%.  Dans les deux MRC qui nous préoccupent, L’Islet et Montmagny, la population a diminué de 43 590 personnes à 41 100 personnes, en baisse de 2482, soit 5,7%, des données inquiétantes quant à l’avenir.

Le panel d’invité se composait de : Jean Chouinard, de Mallette, Bruno Fournier, de Desjardins Entreprises, Annie Gagnon, de Double Pas, et Frédéric Corriveau, de la Chambre de commerce. Journaloieblanche.com présente donc au cours des prochains jours l’intégral de ces quatre témoignages. Aujourd’hui, le débat est lancé par Bruno Fournier, de Desjardins entreprise.

Un compte rendu des échanges paraîtra dans la prochaine édition de L’Oie Blanche.