Un futur marché public à Saint-Jean-Port-Joli?

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Un futur marché public à Saint-Jean-Port-Joli?
(Photo d'archives)

La Municipalité de Saint-Jean-Port-Joli a mandaté un comité afin de trouver la formule gagnante pour la mise en place d’un marché public durant la période estivale. Après les modifications apportées à la vente de permis l’été dernier, l’objectif est d’offrir un milieu pouvant convenir à tous.

En séance de travail, le conseil de Saint-Jean-Port-Joli a réalisé un post-mortem de sa saison estivale. Parmi les priorités de la planification stratégique 2022-2025, la Municipalité trouvait important de s’attarder sur l’éventuelle mise en place d’un marché public l’été prochain.

Pour ce faire, un comité innovant a été formé et mandaté afin que le projet puisse voir le jour. Celui-ci sera formé de deux élus ainsi que de deux personnes à l’interne. Pour le moment, plusieurs aspects restent encore à déterminer. Par conséquent, les membres du comité vont rédiger et soumettre des suggestions afin de mettre en place un plan d’action nécessaire pour qu’un espace public puisse être instauré dès l’été 2023.

L’objectif premier serait de rassembler plusieurs marchés, que ce soit dans le domaine artistique ou encore dans l’alimentation.

Selon le directeur général, M. Stéphen Lord, la création du comité démontre la volonté du conseil de faire davantage pour les gens en place, soit les artisans, et ce, tout en se donnant pour objectif de plaire aux boutiquiers avoisinants.

Reconnaissants
Mme Annie Duval, membre du groupe d’artisans, affirme qu’ils sont satisfaits de leur été 2022, mais surtout, reconnaissants d’avoir eu le privilège de présenter leurs créations aux visiteurs durant cette saison. Conscients qu’il y a un projet à l’étude au niveau municipal concernant l’éventuel marché public ou des alternatives, ils demeurent dans l’attente de nouveaux développements.

Rappelons que l’été dernier, des modifications avaient été apportées sur les permis de vente attribués aux artistes de rue. Notons que ces bonifications se résument à l’instauration de sites identifiés à la vente, une hausse des prix pour l’achat du permis, l’accessibilité pour les artisans de trois MRC, etc.

Ces modifications résultent, en outre, des remarques déjà formulées dans le passé par certains commerçants qui avaient dénoncé le manque d’équitabilité de vente entre les boutiques et les artisans. Ils voulaient s’assurer d’obtenir une situation plus juste et équitable entre chacun afin que tout le monde puisse être sur le même pied d’égalité. Lors des séances d’adoption du règlement, peu de modifications significatives avaient été apportées, selon leurs dires.

Le marché public serait donc la solution permettant d’apporter un équilibre entre les deux parties.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires