Une aide financière de 59 000$ pour prolonger le sentier de l’Oie blanche

Journal L'Oie Blanche
Une aide financière de 59 000$ pour prolonger le sentier de l’Oie blanche
Photo prise du Parc du Marais. (Crédit: DanielTphoto)

Le projet de prolongement du sentier de l’Oie blanche, situé dans le secteur d’interprétation des oiseaux migrateurs et du Marais de Canards Illimités Canada, a été sélectionné dans le cadre du Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels de la Fondation de la faune du Québec. Avec ce soutien accordé à la Ville de Montmagny, en plus de l’appui de partenaires, des aménagements seront réalisés au cours des deux prochaines années pour préserver et améliorer l’accès à ce milieu naturel.

Ce prolongement prévoit la poursuite de la piste qui longe le marais en une boucle autour des champs en friche où certaines espèces d’oiseaux s’alimentent et y nichent, dont le Goglu des prés, le Merle bleu et le Bruant de Nelson. De plus, il est prévu l’aménagement d’habitats fauniques dont des milieux humides dans l’aire d’alimentation, des sites de ponte pour les tortues et des installations pour des espèces d’oiseaux en péril. La tenue d’activités éducatives avec les jeunes et des panneaux d’interprétation sont également à prévoir.

« Ce beau projet me tient à cœur et grâce au soutien des nombreux partenaires, nous pourrons continuer de protéger et d’aménager ce site exceptionnel afin d’améliorer les accès au fleuve pour nos citoyens et nos visiteurs tout en favorisant la conservation d’un milieu naturel d’intérêt, ce qui s’inscrit dans les aspirations de la Ville issues de la Réflexion stratégique 2020-2025 », a souligné M. Marc Laurin, maire de la Ville de Montmagny.

Les autres partenaires du projet sont la Ville de Montmagny, la Fondation Richelieu, l’Université Laval, Canards Illimités Canada, le Comité ZIP Sud de l’Estuaire et les écoles primaires de Montmagny. Ce projet s’inscrit dans un vaste plan d’aménagement qui comporte trois boucles dans quatre secteurs allant de la gare fluviale jusqu’au site archéologique de la Pointe-à- Lacaille.

Certaines actions seront réalisées cette année, mais la grande majorité des travaux sera exécutée à partir de 2023 et devra être finalisée d’ici les 24 prochains mois. Le projet est estimé à un peu plus de 150 000$.

Crédit: DanielTphoto
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires