Une hausse des taxes d’environ 6% pour les citoyens de L’Islet

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Une hausse des taxes d’environ 6% pour les citoyens de L’Islet

La Municipalité de L’Islet a présenté son budget ainsi que son programme triennal de mobilisation lors d’une séance extraordinaire qui s’est tenue à la fin décembre. Les citoyens de L’Islet doivent prévoir une hausse de taxes foncières d’environ 6% pour l’année 2022. Celle-ci se traduit par la majoration des dépenses dans différents secteurs d’activités de L’Islet.

Selon les informations présentées, pour une maison évaluée à 150 000 $ avec services, une hausse de 5,78% est à prévoir, soit une augmentation de 136,44 $. Pour une maison de même valeur dans un secteur sans service, une augmentation de 6,14%, donc un montant de 109,35 $ additionnel est à envisager. Le taux général des taxes foncières pour le secteur résiduel se situe à environ 0,97 $, donc une hausse approximative de 7% comparativement à l’année précédente. Il importe de noter ici qu’il s’agit de la dernière année où les différents secteurs (L’Islet-sur-Mer, Ville de L’Islet, Saint-Eugène) seront présentés séparément, sauf en cas d’exceptions.

L’objectif de la Municipalité, lors de la prise de décisions, a été de maintenir les services municipaux de qualité à l’intérieur d’un taux de taxation compétitif ainsi que l’investissement en lien avec les infrastructures. « Ce n’est pas juste de faire de nouveaux investissements, mais également tenir à jour les anciens investissements », a précisé la directrice générale greffière-trésorière, Marie Joannisse.

Le budget 2022 est évalué à environ 8,13M$, soit une hausse de 11% en comparaison de l’année précédente. Le rôle d’évaluation pour 2022 a augmenté de 1% avec l’année précédente, soit une majoration de 2,5M$.

Les dépenses pour la prochaine année. (Crédit: Marie Joannisse)

Eau et égout
Une augmentation de près de 650 000 $ est à prévoir en raison de travaux envisagés dans les infrastructures pour le traitement des eaux usées. La directrice précise que cette somme sera déversée pour le traitement des boues, mais que cette dépense sera payée avec un règlement d’emprunt qui sera amorti sur cinq ans.

Dans les taxes payées, 107 $ sont prévus pour les égouts et 346 $ pour l’aqueduc. «Il s’agit de la réserve pour la vidange d’égout. On doit se mettre de l’argent de côté chaque année afin que quand le temps va arriver, on ne passe pas à une grosse dépense, donc ça empêche des fluctuations du taux de taxes d’une année à l’autre pour que ce soit plus constant. »

Une dépense a été évaluée afin de produire l’étude en lien avec l’usine des traitements des eaux, motivant ainsi le montant dépensé pour l’aqueduc.

Projets
Pour 2022, une somme de 128 000 $ sera utilisée pour la conversion de l’éclairage DEL au sein des rues de la municipalité. Mme Joannisse confirme que les citoyens auront un retour d’investissement d’ici quatre ans et demi. Près de 100 000 $ seront investis pour la conversion au DEL de différents immeubles. Ils vont également poursuivre le renouvellement des conduites de la 3e, 4e et 7e Rue, la 6e Av. Nord et le chemin de la Petite-Gaspésie, pour un montant de 2,2M$.

Une somme de 1,8M$ sera investie pour le développement du parc commercial/ industriel de la phase 1 de L’Islet-Nord.

Un investissement visera aussi le développement du Parc Rocher Panet. « Une demande a été effectuée au développement économique du Canada pour recevoir une subvention. Nous attendons donc des nouvelles avant de débuter n’importe quels travaux ».
Ce projet pourrait être éligible à jusqu’à 75% de ses coûts.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires