Une route meurtrière: des changements réclamés

Photo de Julien Garon-Carrier
Par Julien Garon-Carrier
Une route meurtrière: des changements réclamés
Photo route 281 (gracieuseté La Voix du Sud)

La coroner Denise McManiman réclame la modification d’un tronçon problématique de la route 281 situé sur le territoire de la Municipalité d’Armagh, peut-on lire dans le rapport qu’elle a émis le 24 août dernier. L’emplacement en question, une pente suivie d’une dangereuse courbe près du 8e rang, a été le théâtre d’un accident ayant causé la mort de Mme Dyna Chamberland, le 2 mars 2020.

Mme McManiman a procédé à un examen détaillé des causes potentielles de l’accident. Il appert que ni les facultés des conducteurs, ni leur véhicule respectif, ni la diminution de leur concentration reliée à l’utilisation d’un téléphone cellulaire, ni l’entretien de la route ne sont les causes de ce tragique accident.

La coroner pointe plutôt du côté de la configuration du lieu. Elle interpelle directement le ministère des Transports du Québec (MTQ) sur sa dangerosité qui, affirme-t-elle, l’a laissée avec « beaucoup d’interrogations ». Elle décrit la place de la manière suivante : « une courbe prononcée à la fin d’une pente, une pente assez prononcée elle aussi, une intersection avec une autre route au bas de la pente », soit l’intersection avec 8e rang.

Fait notable, la coroner indique qu’elle a observé les voitures circuler à cet endroit en plein été et que « plusieurs véhicules [en direction nord] étaient légèrement déportés vers la gauche au bas de la pente, au moment de prendre la courbe »; phénomène à l’origine du face-à-face du 2 mars dernier.

Le maire d’Armagh demande des changements

Une rencontre entre le MTQ et la Municipalité d’Armagh est prévue prochainement. En entretien téléphonique, le maire d’Armagh, M. Sarto Roy, déclare qu’il réclamera une modification de la route afin de la rendre sécuritaire. « La courbe est dangereuse. Les automobilistes sont déportés vers la gauche et il y a une perte de visibilité », affirme-t-il. Le conseil municipal a pris position deux fois dans ce dossier, soit en 2003 et en 2020. « J’ai 70 ans et dans mon jeune temps il y avait déjà des accidents à cet endroit », soutient le maire. De plus, un homme dans la vingtaine est décédé au même endroit à la suite d’un accident en 1997, stipule le rapport de la coroner.

Un rappel des événements

Mme Dyna Chamberland circulait sur la route 281 vers 18h le 2 mars 2020 à Armagh. Au même instant, un camion de livraison de la compagnie Dicom s’en vient en direction nord. Il n’y a qu’une seule voie dans chaque direction. La température avoisinant le point de congélation et la neige tombée cette soirée-là rendent la chaussée « très glissante ». Tout près de l’intersection entre la 281 et le 8e rang, le camion dévie de sa trajectoire et se retrouve dans la voie de gauche, vis-à-vis du véhicule de Mme Chamberland. S’en est suivie une violente collision frontale. Les ambulanciers n’ont pu que constater le décès de la femme de 36 ans, peut-on lire dans le rapport de la coroner McManiman.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires