Une situation épidémiologique qui se détériore à Montmagny

Photo de Eric Maltais
Par Eric Maltais
Une situation épidémiologique qui se détériore à Montmagny
Il est fortement recommandé de respecter le port du masque.

À la suite de l’annonce de sept cas à l’urgence de l’Hôpital de Montmagny rendue publique par le Centre intégré de Santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches, de nouvelles informations nous ont été acheminées au sujet de la situation épidémiologique et des services par sa porte-parole, Mireille Gaudreau.

Il faut savoir que Chaudière-Appalaches et Montréal sont actuellement les deux régions où le taux par 1000 est le plus important. On dénote pas moins de 209 éclosions en Chaudière-Appalaches, dont 97 écoles, 62 entreprises et 22 centres de la petite enfance.

En imagerie médicale à l’Hôpital de Lévis, 32 employés sont touchés et la réorganisation des services se fait à l’interne avec l’équipe en place. À l’urgence de Montmagny, sept employés sont touchés par un variant de la COVID-19.

Dans le cas des deux éclosions, soutient Mme Gaudreau, la réorganisation interne fait en sorte qu’il n’y aura pas d’impacts pour les services aux usagers et les mesures de prévention seront respectées à la lettre, de sorte que les soins aux patients demeurent sécuritaires.

Taux d’incidence

Pour permettre une meilleure compréhension de la situation, voici à titre comparatif les taux d’incidence de la COVID dans les grands secteurs de la région (chiffres rapportés sur 100 000 habitants pour pouvoir comparer les milieux entre eux sur une même base.

Montmagny-L’Islet: 58,4

Lévis, Lotbinière, Bellechasse, Nouvelle-Beauce : 52

Beauce: 96,2

Etchemins: 93,9

Appalaches: 171,8

Total Chaudière: 73,5

Dépistage

Considérant l’affluence dans les centres de dépistage, il n’y a plus de tests rapides à remettre aux gens. Seulement dans la journée d’hier, pas moins de 2 337 tests ont été réalisés, présentant un taux de positivité de 16 %.

Délestage des chirurgies

La demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) est de libérer des lits d’hospitalisation en prévision d’une hausse de patients COVID, mais pas nécessairement de fermer complètement les salles de blocs opératoires.

« Nous sommes donc en ce moment à reporter certaines chirurgies électives requérant une hospitalisation postopératoire pour les remplacer par des interventions d’un jour. Ceci nous permettra d’agir en amont et d’éviter des annulations le jour même en raison d’un engorgement anticipé dû à la COVID. Les chirurgies oncologiques et urgentes sont bien entendu maintenues et priorisées », précise la porte-parole.

Elle mentionne enfin que « notre niveau d’activité a progressé au cours des derniers mois grâce à l’embauche et à la formation de nouveau personnel et aussi dû au retour de certains employés qui étaient retirés du travail pour divers motifs.  Nous souhaitons maintenir cette cadence favorable pour notre population en attente, tant qu’il nous le sera possible, tout en ayant le souci de préserver une capacité d’accueil hospitalière. »

Ajoutons que du 24 décembre au 4 janvier, tous les blocs fonctionnent au ralenti étant donné la période des Fêtes.

Vaccination

Quant à la vaccination chez les enfants 5-11 ans, elle a augmenté pour atteindre une couverture vaccinale de 48 % en Chaudière-Appalaches. Si on ajoute les enfants ayant pris un rendez-vous, elle atteint 54 %.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires