Vaccination obligatoire des intervenants de la santé reportée au 15 novembre

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Vaccination obligatoire des intervenants de la santé reportée au 15 novembre
Christian Dubé lors du point de presse. (Capture d'écran)

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé plus tôt dans la journée que la date butoir pour la vaccination obligatoire des intervenants de la santé et des services sociaux est reportée au 15 novembre.

La décision a été prise après l’analyse de la situation épidémiologique actuelle ainsi que les plans de contingence présentés par les différents établissements du réseau. Selon M. Dubé, ce report permettra d’atténuer les conséquences sur la continuité des services à court terme considérant que le réseau de la santé et des services sociaux est présentement sous pression.

« Avec la vaccination obligatoire, notre objectif demeure de protéger l’ensemble des Québécois et de protéger la capacité de notre réseau de santé. Toutefois, dans les circonstances, le report de l’échéancier de 30 jours est la meilleure solution afin d’assurer la continuité des services et de ne pas ajouter davantage de pression sur notre réseau, et plus particulièrement sur son personnel », a mentionné M. Dubé lors du point de presse.

Le personnel non adéquatement vacciné devra réaliser un minimum de trois tests de dépistage de la COVID-19 par semaine tant au public qu’au privé. De plus, les employés ne recevront pas les primes COVID ainsi que les 15 000$ aux infirmières s’ils ne reçoivent pas leurs deux doses.

Le gouvernement rappelle que la décision concernant la vaccination obligatoire de tous les intervenants de la santé et des services sociaux se fonde sur les recommandations des autorités de santé publique, qu’ils soient en contact direct rapprochés ou non avec les usagers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires