Bernard Généreux lance sa campagne

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
Bernard Généreux lance sa campagne
M. Gérard Deltell, député de Louis-Saint-Laurent, a visité le comté de M. Bernard Généreux vendredi dernier, le jour même où celui-ci lançait officiellement sa campagne en prévision des élections fédérales d’octobre prochain.

Bernard Généreux, député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, a profité de l’assemblée générale de l’Association du Parti conservateur de sa circonscription, qui avait lieu vendredi soir dernier à La Pocatière, pour procéder au lancement officiel de sa campagne en prévision des élections fédérales prévues en octobre prochain

Cette même journée, M. Généreux a reçu le soutien de M. Gérard Deltell, député conservateur de Louis-Saint-Laurent, venu l’appuyer à l’occasion du lancement de sa campagne: «En visitant son comté avec Bernard, je constate qu’il a vraiment bien travaillé au cours des quatre dernières années, entre autres avec ses cliniques de passeport et ses tournées thématiques. Il connaît ses gens et ses gens le connaissent. Il est très proactif».

Le rapport d’impôt unique et le recrutement de la main-d’œuvre figurent parmi les priorités régionales de M. Généreux. Pour répondre aux besoins des entreprises, le Parti conservateur mise sur une immigration plus ciblée que celle de Justin Trudeau: «Le Canada accueille actuellement de nombreux réfugiés qui, malheureusement, ne possèdent pas les qualifications requises pour combler les postes vacants» déplore M. Généreux.

L’environnement préoccupe aussi les conservateurs: «Nous avons entendu et écouté. Notre plate-forme environnementale, qui sera dévoilée en juin au Québec, tourne autour de trois grands axes: aider au lieu de taxer, exporter les connaissances canadiennes en environnement et recherche & développement» ajoute le député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup.

Corridor énergétique

Sur le plan national, le Parti conservateur mise sur l’aménagement d’un corridor énergétique, d’un océan à l’autre, pour faire du Canada un pays indépendant à ce chapitre. Ce corridor permettrait d’exporter l’électricité du Québec vers le Pacifique et de transporter le pétrole de l’Ouest vers les Maritimes dans des pipelines: «Il s’agit d’une belle occasion pour le Québec de vendre son électricité tout en contribuant à la transition vers une énergie propre. C’est gagnant/gagnant pour tout le monde» affirme M. Deltell.

Au Québec, ce corridor se situerait dans le nord de la province où les Premières Nations pourraient devenir partenaires du projet.

Deltell et Généreux ne veulent pas se mettre la tête dans le sable quand ils parlent du pétrole: «Il faut tendre vers la transition énergétique, mais d’ici là nous avons encore besoin du pétrole. La consommation ne cesse d’augmenter au Québec et nous devons en importer. C’est impensable qu’un pays producteur de pétrole comme le Canada doive en importer au lieu d’en exporter» lancent-ils.

Tous deux soutiennent que les pipelines demeurent la façon la plus sécuritaire de transporter le pétrole qui, avec ses 300 produits dérivés, ne sert pas qu’à remplir un réservoir d’automobile: «Des pipelines traversent le Québec sur 2 000 kilomètres. On en compte neuf sous le Saint-Laurent. Et le dernier-né relie Montréal à Lévis» rappelle M. Deltell. «Et ça fonctionne si bien que personne n’en parle» de renchérir M. Généreux.

Toujours à l’échelle du pays, les conservateurs veulent rétablir les finances publiques «malmenées par la série de budgets déficitaires des libéraux».

Sur la scène internationale, ils veulent redorer la réputation du Canada à la suite des impairs commis par Justin Trudeau.

Andrew Scheer

Invité par la Chambre de commerce de Montmagny, Andrew Scheer, chef du Parti conservateur du Canada, s’arrêtera à l’hôtel L’Oiselière le jeudi 30 mai pour participer à dîner VIP.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de