Élection à Saint-Omer: Rock Pellerin veut avancer et prospérer

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
Élection à Saint-Omer: Rock Pellerin veut avancer et prospérer
M. Rock Pellerin.

«Si on ne fait rien, notre région va s’éteindre. Il faut être plus entrepreneur afin de revitaliser l’économie de notre village. Il faut chercher à avancer, à prospérer» de lancer M. Rock Pellerin, un jeune de 29 ans natif de la place, qui vise la mairie de Saint-Omer à la suite de la démission de M. Clément Fortin.

Pour ce faire, le principal intéressé mise sur la nature, omniprésente à Saint-Omer: «Le trafic de motoneiges et de VTT augmente sans cesse, mais nous n’avons rien pour les arrêter. Je pense au Festival du Bûcheux qui attire des milliers de gens: il y a quelque chose à faire et nous avons un grand potentiel» affirme celui qui privilégie une vision économique communautaire ou coopérative pour relancer certains services, comme un dépanneur et un casse-croûte.

En plus de vouloir trouver des solutions économiques pour attirer des jeunes familles, M. Pellerin souhaite améliorer la visibilité des activités et événements qui se déroulent dans sa municipalité par le biais de publicités et des médias. Conclure les dossiers actuels, aider les personnes incapables d’obtenir les services de Telus et trouver une solution pour paver un tronçon du rang des Gagnons figurent aussi parmi ses principaux objectifs.

Prônant l’honnêteté, la transparence et le respect, M. Pellerin estime que sa jeunesse peut apporter une nouvelle dynamique au conseil municipal: «La loi et la politique m’ont toujours intéressé. Je sais calculer et j’ai beaucoup de contacts: je veux que mon village avance et se fasse connaître» ajoute-t-il.

Conseiller en matériaux chez BMR à Saint-Pamphile, M. Pellerin a travaillé quelques années à la Banque nationale. Et il a la fibre entrepreneuriale puisqu’il possède sa compagnie de ménage industriel.

«Je serai honoré de vous représenter et je travaillerai très fort pour mener à terme les dossiers actuels et futurs et pour que notre beau village se prospère» conclut-il en s’adressant aux gens de Saint-Omer.

Fusion

Une fusion avec Saint-Pamphile? M. Pellerin préfère que sa municipalité se développe par elle-même, mais il demeure ouvert à toute entente intermunicipale qui permettrait d’améliorer sa situation économique, sociale et communautaire pour le mieux-être de ses concitoyens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de