Nouveau DG à Saint-Aubert, Gilles Piché veut s’investir dans son milieu

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
Nouveau DG à Saint-Aubert, Gilles Piché veut s’investir dans son milieu
M. Gilles Piché.

Responsable du service de l’aménagement du territoire à la MRC de L’Islet de 1987 à 1993, Gilles Piché a toujours aimé la région, si bien qu’il l’a toujours visitée deux à trois fois par année depuis son départ. Mais cette fois-ci, il y revient pour de bon à titre de directeur général de Saint-Aubert, avec la ferme intention de s’investir dans son milieu.

Possédant une formation en urbanisme, en administration publique et en gestion immobilière, M. Piché veut être à l’écoute des préoccupations et attentes de la population, des intervenants sociocommunautaires et économiques, des élus et des employés de la municipalité: «Je veux être un complice, un collaborateur et surtout un partenaire dans la conduite des affaires de la municipalité de Saint-Aubert» lance-t-il.

Fierté

À l’aide des élus, M. Piché veut doter Saint-Aubert d’une image distinctive, d’un véritable sentiment d’appartenance afin que sa population soit fière de son organisation municipale, de son équipe de travail et de ses réalisations: «Mais voir grand pour Saint-Aubert exige que l’on puisse s’appuyer sur un consensus social et une réelle volonté de mettre fin à tout discours ambiant négatif qui a pour effet de nuire à notre capacité d’agir, de prendre les vraies décisions collectives qui s’imposent afin d’assurer la justesse de notre planification, la pertinence et le succès de nos projets à moyen et  long termes» ajoute-t-il.

Le nouveau venu veut créer une dynamique locale et régionale, un discours et des actions favorables au développement de projets structurants et générateurs de richesse: «Je veux m’investir, participer aux discussions et décisions, apporter mon soutien à l’émergence d’idées novatrices » précise-t-il.

Pour y parvenir, M. Piché n’a qu’un souhait: que l’organisation municipale puisse compter sur la collaboration de sa population, de ses élus et employés, des intervenants sociocommunautaires et économiques dans le but de bénéficier «ensemble» d’une ambiance de travail agréable et d’une belle complicité pour la réalisation des défis collectifs: «Il faut se faire confiance, poser des gestes concrets et se doter d’une vision de développement à moyen et long terme».

Selon M. Piché, Saint-Aubert a beaucoup à offrir: «Nous devons mettre en lumière son potentiel, encourager la créativité et l’innovation, accompagner nos entreprises dans la réalisation de leurs projets, investir dans le changement, le provoquer pour devenir un milieu attractif auprès des jeunes générations, tout cela dans le respect de notre identité et de nos traditions. Agissons maintenant pour assurer notre développement et la prospérité de notre communauté» conclut-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de