20 juillet 2024

Meurtre d’une dame de 69 ans à Montmagny

Une dame de 69 ans résidant sur la rue Ste-Brigitte à Montmagny a été tuée au cours de la nuit dernière, à son domicile. Un homme de 46 ans en lien avec cette affaire a été arrêté par la suite, après qu’il eut été appréhendé une première fois par les policiers de la Sûreté du Québec (SQ), vers 1 h du matin. Béatrice Dorsainville, porte-parole de la Sûreté du Québec, a confirmé que le suspect a d’abord été interrogé par les agents qui répondaient alors à avec un appel logé par le public. Les informations dévoilées par l’individu ont mené les policiers à se rendre au 124, rue Ste-Brigitte, où ils ont découvert le corps de la dame inanimée. Ils ont alors procédé à l’arrestation de l’homme qui pourrait comparaître au Palais de justice de Montmagny et répondre à des accusations d’homicide dès aujourd’hui. Pour le moment, aucun motif n’a été soulevé en lien avec cette affaire. L’équipe de spécialistes en scène de crime de la SQ de Québec était sur place ce matin pour tenter de reconstituer la scène. Il y avait aussi la présence de médias nationaux, dont TVA et le Journal de Québec, à proximité de la scène de crime. La veille, le gouvernement venait d’annoncer que les MRC de Bellechasse, Montmagny et L’Islet seraient fermées au reste du Québec, considérant la pandémie du COVID-19, répondant ainsi aux besoins exprimés par le biais d’une pétition de près de 4000 noms. Situation difficile Pour revenir au drame, selon les informations recueillies dans la rue par le Journal, la victime souffrait de paralysie cérébrale depuis plusieurs années. Elle vivait une période difficile parce que son conjoint était hospitalisé depuis quelques jours à l’hôpital de Montmagny. Un témoin parle d’un couple sans histoire. « C’était une très bonne dame. Elle restait à Montmagny depuis quelques années seulement, après avoir vécu pendant longtemps à Berthier-sur-mer. Elle faisait partie d’une famille en affaires et originaire de St-François-de-la-Rivière-du-Sud », a confessé Jacques Boulet, un proche de ces gens. Le suspect en détention serait d’ailleurs bien connu de la famille reconstituée. « C’est vraiment triste et incompréhensible car c’était vraiment bonne personne », a conclu M. Boulet.

Beaucoup d’action Questionné à savoir si la criminalité avait baissé au Québec en cette période de pandémie au COVID-19, Mme Dorsainville n’a pas voulu émettre de commentaires à ce sujet pour le moment. Par contre, le journal a appris que les agents sont très occupés, mais pour des interventions différentes que celles habituellement commises. D’ailleurs, bon nombre d’organismes communautaires voient leur réseau sollicité davantage depuis quelque temps, qu’il s’agisse de biens matériels, comme les banques alimentaires, ou encore des lignes téléphoniques d’écoute. La population est à même de le constater dans les publicités en abondance publiées ou diffusées dans les médias.