20 juillet 2024

La confiance règne dans les rangs du Bloc Québécois

À quelques jours du scrutin, la confiance règne dans les rangs du Bloc Québécois. La venue du chef Yves-François Blanchet dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup en disait long sur le fait qu’on considère que la circonscription est prenable. Selon les sondages, le candidat Louis Gagnon est au coude à coude avec Bernard Généreux du Parti conservateur. Se refusant à donner un chiffre sur le nombre de circonscriptions qu’il pourrait remporter, M. Blanchet s’est dit assez confiant d’aller chercher une croissance importante. «Je vis très bien avec un plancher de 20 comtés, mais je ne mettrai pas de plafond. Nous, on fait appel à la confiance des gens. On a contourné les pièges avec une approche plus positive que celle de nos adversaires» a-t-il déclaré.

À Montmagny, le chef bloquiste s’est arrêté à l’hôtel de ville pour une rencontre avec les conseillers et le maire, Rémy Langevin. Cette rencontre s’est déroulée dans le hall en présence de citoyens. M. Langevin a profité de l’occasion pour lui faire part de quelques dossiers, notamment celui qui concerne la réfection du boulevard Taché Ouest que la Ville aimerait bien concrétisée pour les Fêtes du 375e. «On se rappelle les cascades de projets qui ont été débloqués pour Montréal et Québec dans le cadre de leurs célébrations. Je crois que les municipalités des régions devraient avoir accès aux mêmes genres d’occasions de se donner des équipements qui commémorent les événements». Une réflexion qui visiblement a fait plaisir au maire. Des bémols sur le 3e lien En revanche, le chef du Bloc s’est montré prudent sur la question du 3e lien. «Pour l’instant, c’est une notion. On sait c’est quoi les intentions, mais on ne connaît pas les coûts, les détails, les délais. Le gouvernement du Québec a eu l’excellente idée de commander un bureau d’audience publique sur l’environnement dans ce projet. On va attendre le rapport qui va dire quelles sont les conditions qui donneraient l’acceptabilité sociale au projet». Toutefois, M. Blanchet dit comprendre qu’il s’agit d’un enjeu pour la région en donnant un accès aux gens qui sont davantage vers l’est.