15 juillet 2024

Norbert Morin se retire

S’il s’était agi d’un an ou deux, Norbert Morin n’aurait même pas hésité, tant il est amoureux de ses gens et de sa région. Mais entreprendre un mandat de quatre ans à 72 ans, c’est un «pensez-y bien». La raison a finalement triomphé du cœur, de façon très ardue, et le député de Côte-du-Sud quittera la scène politique à la fin d’août dans l’ambivalence, avec la satisfaction du devoir accompli… et le regret de ne pas continuer.

Norbert Morin laissera le souvenir d’un homme affable, accessible et proche de ses gens qui transportait sa bonne humeur partout où il passait.
Se définissant comme un homme de terrain, il a joué un rôle déterminant dans de nombreux dossiers: réfection de l’urgence, l’IRM, l’hémodialyse et la chirurgie bariatrique à l’Hôpital de Montmagny, modernisation et réfection du Palais de Justice de Montmagny, réaménagement de la MRC de Montmagny dans l’édifice Amable-Bélanger et du Musée maritime du Québec à L’Islet, réalisation de quatre nouveaux concepts de CHSLD dans la MRC de L’Islet, Maison L’Arc-en-Ciel à Montmagny et Maison du Kamouraska à La Pocatière, construction de l’édifice Claude Béchard abritant la MRC de Kamouraska, une deuxième vie du Centre Thérèse-Martin de Rivière-Ouelle, mise aux normes des infrastructures d’eau potable et d’assainissement des eaux usées, construction ou rénovation de plusieurs infrastructures sportives (arénas/piscines/jeux d’eau et investissements majeurs sur le réseau routier sudcôtois. En paix tout de même avec son choix, Norbert Morin restera impliqué au sein du parti: «Il est temps pour moi de passer le flambeau et de mettre mon expérience au profit du prochain candidat» précise-t-il. Toutefois, il ne se mêlera pas du tout du choix de son successeur, souhaitant par contre une course à l’investiture libérale dans le comté. Norbert Morin a débuté sa carrière politique au milieu des années 70 comme conseiller municipal à Saint-François, son village natal où il réside toujours. Il devient ensuite bénévole pour Julien Giasson à l’élection de 1981 et pour Réal Gauvin, député de Montmagny-L’Islet de 1985 à 2003. En 2003, il est élu député dans Montmagny-L’Islet. Battu par Claude Roy (Action démocratique du Québec) en 2007, il reprend son trône en 2008 et le gardera jusqu’à l’automne prochain. Il aura donc participé à cinq élections provinciales comme porte-couleur du PLQ: «Je tiens à remercier les citoyens du plus beau comté de la province de m’avoir accordé leur confiance. La Côte-du-Sud possède une richesse historique et culturelle incomparable ainsi qu’une population chaleureuse et passionnée. Je serai éternellement reconnaissant d’avoir pu être son ambassadeur» a-t-il conclu.