26 février 2024

Classique Bob Bissonnette: La Queue de Homard se rend en finale

Composée majoritairement de joueurs de la région, dont Samuel Blais et Alex Barré-Boulet, l’équipe La Queue de Homard de Saint-Jean-Port-Joli s’est illustrée lors de la première Classique Bob Bissonnette qui se déroulait du 31 mai au 3 juin au Complexe 2 glaces Honco de Saint-Romuald. Évoluant dans la plus forte catégorie, la classe Rockstar, nos porte-couleurs ont perdu 5 à 1 dans le match ultime contre la formation de David Desharnais qui regroupait plusieurs joueurs ou anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey et de ligues professionnelles européennes. La Queue de Homard a gagné sont premier match 4 à 3 contre un club qui alignait des joueurs des Rockets de Laval et de l’Université McGill. Elle a perdu le deuxième 5 à 2 contre l’équipe de Maxime Talbot qui incluait entre autres Mathieu Biron et Kevin Poulain, l’un des gardiens du Canada aux derniers Jeux olympiques. Dans le troisième duel contre les Remparts de Québec, les nôtres ont triomphé 6 à 5 en prolongation (3 contre 3). Six des huit formations de la classe Rockstar pouvaient participer aux finales à la suite du tournoi préliminaire. La Queue de Homard s’est classée en 6e position. Finales En quart de finale, les Blais, Barré-Boulet, Bourgault, Beaudry, Gaudreau, Groleau et compagnie ont vaincu un groupe d’Européens 4 à 3. En demi-finale, ils ont pris leur revanche sur la formation de Maxime Talbot en signant un gain de 3 à 1. En finale, ils ont baissé pavillon face à David Desharnais et sa gang. Avec plusieurs joueurs senior dans ses rangs, la Queue de Homard a surpris lors du tournoi. Tommy Groleau, qui a formé l’équipe, était fier de sa performance: «Nos professionnels, Samuel Blais et Alex Barré-Boulet, sont très jeunes comparativement à d’autres qui ont pris part à la compétition. Samuel ressortait du lot» conclut-il. Fondation Bob Bissonnette Cette première Classique Bob Bissonnette vient soutenir la Fondation du même nom, laquelle se veut un hommage à l’homme, au hockeyeur et au chansonnier décédé dans un accident d’hélicoptère en septembre 2016. À 1 000$ par équipe, Steve Jobidon espérait en recruter 32. Il a finalement dû en accepter 40! L’argent amassé ira aux jeunes pour des projets sportifs ou artistiques.

Articles reliés