Saint-Jean-Port-Joli: possibilité de modifications pour la route de l’Église

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Saint-Jean-Port-Joli: possibilité de modifications pour la route de l’Église
L'endroit en question.

Un groupe de citoyens de la route de l’Église, plus précisément située dans la côte à proximité de Saint-Aubert à Saint-Jean-Port-Joli, a récemment réalisé une demande auprès du conseil de la Municipalité afin d’apporter des améliorations sur leur rue. Entre autres, de voir à améliorer l’irrigation et l’entretien des fossés, réduire la vitesse et élargir la route afin d’assurer la sécurité de la population à pied.

La route, principalement située dans une côte, apporte des inconvénients aux citoyens à proximité. Tout d’abord, puisque l’espace n’est pas large, il peut être difficile pour les automobilistes de partager la route avec les vélos et les piétons.

Les précipitations d’eau qui s’écoule dans la côte ont d’ailleurs créé des dégâts de l’asphalte et des fossés alors que des réparations ont été apportées dans la même année. Il a aussi été observé une dégradation au niveau des accotements.

Avec un sentiment d’insécurité lors de leur déplacement, un groupe de citoyens a trouvé important de faire savoir au conseil la nécessité d’apporter des travaux à la route. Les citoyens ont également demandé la possibilité de recouvrir les fossés de ce secteur.

Le maire de Saint-Jean-Port-Joli, M. Normand Caron, spécifie que plusieurs démarches ont été réalisées dans le passé afin de réduire la vitesse des automobilistes. Il a notamment été spécifié que jusqu’à présent c’était au rôle des propriétaires de payer pour canaliser des fossés comme demandé.

De futures solutions envisagées
À la suite de cette demande, la Municipalité a pris la décision d’établir un portrait clair des solutions à envisager afin de régler la situation. Elle effectuera également des demandes pour chacune des solutions afin de pouvoir prendre une décision éclairée.

« On va regarder au niveau des coûts qu’est-ce que ça représente et de l’emprise qu’on dispose. On a compté 24 propriétés sur la route de l’Église. On va préparer un dossier et rencontrer l’ensemble de ces personnes et évaluer ce qui pourrait être fait, d’un, pour réduire la vitesse, et de deux, pour agrandir l’espace afin de pouvoir circuler plus sécuritairement », a expliqué lors d’une dernière séance, M. Normand Caron.

Parmi les solutions envisagées, le conseil évalue la possibilité de modifier la route en sens unique afin de diminuer l’achalandage et délimiter l’espace pour les piétons. Par exemple, tout comme il a été fait sur la rue du Quai qui s’est avéré un outil efficace pour réduire la vitesse. Cette option permettrait la possibilité de délimiter la voie piétonne
avec la voie de circulation ce qui assurerait une plus grande sécurité aux piétons. Enfin, une consultation sera réalisée auprès des résidents du secteur prochainement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires