Une première pour le Bistro Emploi Côte-du-Sud

Photo de Kassandra Blouin
Par Kassandra Blouin
Une première pour le Bistro Emploi Côte-du-Sud
Anne-Marie Lapointe, directrice générale du SAE Kamouraska et Suzanne Frigon, directrice du C.A.R.E.

Le SAE Kamouraska s’est associé au Centre d’Aide et de recherche d’emploi Montmagny-L’Islet (C.A.R.E.) afin de présenter le tout premier Bistro Emploi Côte-du-Sud. Regroupant 40 entreprises de différents secteurs d’activités tels que l’alimentation, la mécanique, la santé, l’éducation et le transport ainsi qu’une dizaine d’organisations telles que le Carrefour Jeunesse Emploi, Services Québec et les commissions scolaires, le Carrefour a attiré des centaines de visiteurs à la recherche d’emploi ou simplement intéressés à voir ce qu’on leur proposait.

Auparavant présenté dans Kamouraska par le SAE, le Bistro Emploi a pris une dimension régionale pour sa deuxième édition en couvrant un plus vaste territoire. Anne-Marie Lapointe, directrice générale du SAE, a proposé l’idée de faire un événement conjoint : « On avait déjà des gens de L’Islet et de Montmagny qui venaient à nos événements et nous invitions toujours le C.A.R.E. En s’associant, on peut maintenant dire que notre Bistro Emploi couvre la grandeur de la Côte-du-Sud ».

Présenté à la Vigie, le Bistro Emploi regroupait plus de 40 entreprises.

Le choix de présenter le salon à La Vigie de Saint-Jean-Port-Joli s’est imposé de lui-même. « On a coupé la poire en deux comme on dit. C’était au milieu des trois régions couvertes et l’environnement que nous offre l’endroit est merveilleux », confirme Mme Lapointe.

Vendre des emplois… et la région

« Ce qui est important dans une journée comme celle-ci c’est, oui, de vendre les entreprises et les offres d’emplois, mais aussi de vendre la région. Les trois territoires sont présents pour nous parler de marketing territorial. C’est important parce qu’on sait maintenant que les gens ne cherchent pas seulement un travail, mais un cadre de vie », avance la directrice générale du SAE. Effectivement, des représentants des municipalités de L’Islet, Montmagny, Saint-Pascal et La Pocatière étaient sur place pour démontrer les différents avantages à s’installer en région tels l’accès à des CPE, à des écoles, à des médecins et la possibilité d’acheter une propriété.

La formule a semblé plaire aux différents visiteurs et aux entreprises qui avaient accès à un plus grand bassin de population.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de