Viabilité non-prouvée -Jean-Guy Boulet

Marie-Ève Picard
Viabilité non-prouvée -Jean-Guy Boulet
Jean-Guy Boulet

Dans la foulée de la signature du registre mis à la disposition des citoyens le 16 décembre dernier, bon nombre d’entrepreneurs n’ont tout simplement pas digéré la façon dont l’administration du maire Rémy Langevin a géré cette situation. Autant sur les réseaux sociaux que lors d’appels logés au journal par des gens sollicitant nos services, des personnalités ont voulu faire valoir leur point de vue.

« Pour les besoins de la cause, je porterai deux chapeaux soit celui du citoyen de Montmagny et celui de l’ex-consultant en marketing stratégique et ex-associé de la firme Zins Beauchesne & Associés. (1996 à 2012) qui avait des bureaux à Québec et Montréal (30 employés) et qui réalisait des projets dans tout le Québec et même ailleurs au Canada. J’étais spécialisé en études de faisabilité complètes et j’ai même été mandaté par Investissement Québec et les banques pour valider la viabilité commerciale de certains projets avant le financement final. J’ai même donné un avis négatif sur un projet de 25M$ devant générer  plus de 500 emplois. C’est nous qui avons justifié le projet du Centre des Congrès de Lévis qui devait se positionner par rapport à celui de Québec. Construire un projet est une chose; le rentabiliser en est une autre. La population vieillit à vitesse grand V et la capacité à payer des Magnymontois atteint ses limites. Il s’agit d’enjeux majeurs pour Montmagny. La Bibliothèque est, je crois, un enjeu similaire?

En tant que citoyen: c’est un super beau projet dans un site exceptionnel et unique sur la Côte-du-Sud,  j’en conviens! Mais est-ce la priorité n#1 pour la ville en 2020?  Non et pour ma part, conformément à ce que j’ai dit lors de la première séance de « Personne n’en parle » la printemps dernier. La priorité devrait porter sur : 1. Augmenter la population de la ville et donc augmenter le nombre de payeurs de taxes pour baisser les taxes. On est passé de près de 14 000 à 11 000 habitants alors que ça augmente tout autour de Montmagny… il y a un problème! 2. Rajeunir la population vieillissante. Après le Japon, c’est le Québec qui a la population qui vieillit le plus rapidement dans le monde.  3. Retenir la population dans une stratégie de rétention visant à augmenter l’achat local ( ex. : baisse des achats chez IGA) ça ne peut pas continuer!

En tant que consultant expert en marketing stratégique: Un projet de 3,15 M $ requiert normalement et minimalement une étude de faisabilité commerciale afin de bien identifier sa niche de marché potentiel. L’enjeu si (et je dis SI ) le Centre des Migrations fonctionne bien pendant les quatre mois d’été, qu’advient t’il des autres mois? On mange les profits de l’été? Je pose la question! Je pense que le projet du Centre des Migrations s’inscrit dans un contexte de micro-niche de marché. Quels sont les projets similaires en Chaudière-Appalaches? Leurs positionnements dans le marché? Leur clientèle cible? Leur achalandage 4 saisons de l’année? Leur rentabilité? Les facteurs clés de succès? Normalement, une faisabilité comprend trois volets inter-reliés: la faisabilité commerciale (positionnement du projet dans un marché donné et si non concluante, donner la suite de l’étude), la faisabilité technique (les coûts des infrastructures et les emplois directs et indirects) et la faisabilité financière (devant générer des budgets pro-formats rentables après 3 ans ou 4-5  ans dans certains cas). Peu importe, une étude de faisabilité sérieuse démontrerait la viabilité à court, moyen et long terme du projet du Centre des Migrations (si viabilité il y a, bien entendu). »

– Jean-Guy Boulet

Gilbert Thibault.

« Les intervenants qu’on a présentement et M. le maire (que je ne connais pas),  je pense qu’ils n’ont pas la même vision que la population du tout. Je ne suis pas contre le projet à long terme, mais on n’est pas rendu là! Il y a d’autres priorités qu’on a besoin à Montmagny. M. le maire, posez-vous la question comment amener du monde à Montmagny. Chez Gilmyr, on est presque 300 employés et beaucoup viennent de l’extérieur… mais pour de nombreuses raisons, plusieurs ne veulent pas s’établir à Montmagny. Je ne pense pas que ce soit une salle de spectacle qui les convaincront. J’ai beaucoup voyagé et je trouve qu’on a une très grosse infrastructure pour notre population d’environ 11 000 personnes. Je me questionne pourquoi il y a autant de gens qui travaillent à la Ville. Si je compare avec d’autres municipalités de même population et sensiblement de mêmes services, il y a moins de travailleurs et ça coûte moins cher. J’aime ma ville, mais en voyant ce qui se fait ailleurs, je crois qu’on pourrait certainement couper à plusieurs endroits pour se permettre plus de choses. »

– Gilbert Thibault

Surveillez d’autres témoignages à venir…

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Richard Biron Recent comment authors
  S’abonner  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Richard Biron
Guest
Richard Biron

Beaux témoignages , qui selon moi, reflètent la pensée de nombreux citoyens et gens d’affaire de Montmagny. Il y a beaucoup d’autres priorités dans notre ville. Merci messieurs de vos excellents commentaires. 👍🏼