Après la diplomatie, le candidat libéral se dit mûr pour la politique

Photo de Diane Gendron
Par Diane Gendron
Après la diplomatie, le candidat libéral se dit mûr pour la politique
Le candidat libéral, Aladin Legault d’Auteuil.

S’il est entré un peu plus tard que les autres dans la campagne, Aladin Legault d’Auteuil, n’en connaît pas moins la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup. Né à L’Isle Verte, le candidat du Parti libéral a sillonné le comté durant un an et demi. Il a rencontré des maires et participé à des activités dont, récemment, le Festival du Bûcheux.

Toutefois, la population, elle, le connaît moins, du fait que ce diplomate de carrière a été en poste à différents endroits dans le monde. Il a, entre autres, négocié les accords bilatéraux d’investissements pour l’Afrique et travailler sur les accords de libre échange. Ses différentes affectations font de lui un homme de réseau, ce qui constitue une force en politique, pense-t-il. «Ça peut faire une vraie différence dans le comté», soutient le candidat libéral. Les quatre dernières années, il a travaillé à Ottawa.

Les priorités

Parmi les différents dossiers auxquels il entend s’attaquer vient en tête de liste la téléphonie cellulaire partout sur le territoire. «Ce n’est pas normal qu’en 2019 on ne puisse avoir accès à ce service partout sur le territoire, pour le bien de l’économie et la sécurité de la population» dit-il.

Le candidat libéral estime qu’il peut faire plus pour aller chercher la main-d’œuvre à l’étranger en ce qui concerne la question des visas.

Sortir les gens de la pauvreté s’avère aussi un autre cheval de bataille très important à ses yeux, tant pour les familles que les personnes âgées. «Il y a beaucoup de place à l’amélioration» pense-t-il. À ce sujet, ce lundi, le candidat attend la visite à Montmagny du ministre François-Philippe Champagne pour parler des nouvelles mesures prévues pour les aînés et les personnes veuves.

Sur le plan de l’environnement, M. Legault d’Auteuil affirme que le Canada est un leader mondial dans ce dossier. «Il faut sortir de l’usage unique. Des millions de verre en carton sont jetés tous les jours. Ce genre de mesures peut faire un gros changement. Nos jeunes nous le disent, il faut qu’on avance» a-t-il lancé.

Pour pousser les différents dossiers, il s’engage à travailler avec les maires, les mairesses et les conseillers municipaux. «Je veux amener les projets d’ici à Ottawa».

En conclusion, le candidat a lancé un appel aux électeurs afin qu’ils exercent leur droit de vote le 21 octobre prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de