Chaudière-Appalaches gagne une première bataille contre la berce du Caucase

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
Chaudière-Appalaches gagne une première bataille contre la berce du Caucase
Coordonnée par le Comité de bassin versant de la rivière Chaudière, la lutte à la berce du Caucase dans Chaudière-Appalaches relève du Regroupement des organismes de bassins versants de la région.

La première année d’opération du projet «Offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches» a démontré sa pertinence en répertoriant plus de 70 autres colonies dans la région, grace entre autres au système de signalement qui permet aux citoyens et intervenants municipaux de mentionner la présence de cette plante.

Géré conjointement par les neuf organismes de bassins versants (OBV) de la région, le projet a permis à neuf équipes de se déployer sur l’ensemble du territoire durant l’été afin d’éradiquer l’ennemi.

Dès les premières poussées de croissance au début juin, les équipes d’intervention locales validaient les signalements reçu, sensibilisaient la population aux dangers de la berce du Caucase pour la santé humaine et la biodiversité et procédaient à l’éradication de cette espèce envahissante nuisible. De façon générale, les intervenants ont retiré les plants de façon manuelle, mais certains ont dû recourir à la lutte chimique dans les cas les plus sévères.

L’élimination prioritaire de plants matures aura permis d’empêcher l’éclosion de plusieurs colonies en évitant la propagation des semences. Grâce à la coordination régionale, des dizaines de milliers de plants ont été détruits aux quatre coins de Chaudière-Appalaches, dont toutes les tiges matures déjà connues des autorités locales. En effet, la lutte dure déjà depuis plusieurs années dans les secteurs du Ruisseau Fourchette et de la rivière Boyer.

En 2018, plusieurs citoyens, producteurs agricoles et autres intervenants ont contribué à lutter efficacement contre la berce du Causase en signalant sa présence. Le succès de cette bataille repose sur la participation de tous les citoyens qui peuvent informer les personnes responsables de la présence d’un plant ou d’une colonie de berce du Caucase en contactant sa municipalité ou l’OBV de sa région.

Couvrant l’ensemble de Chaudière-Appalaches (10 MRC et 136 municipalités), l’offensive régionale de lutte à la berce du Caucase en Chaudière-Appalaches repose sur une aide financière de 969 000$ sur trois ans (2018-2021) provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de