Edwin-Bélanger ne pourrait jouer dans la salle portant son nom…

Photo de Eric Maltais
Par Eric Maltais
Edwin-Bélanger ne pourrait jouer dans la salle portant son nom…

Ce titre caricature bien la situation de la Salle Edwin-Bélanger de Montmagny car il demeure très fidèle à la réalité. En effet, la présentation de spectacle à grand déploiement est impossible, donc le violoniste de carrière ne pourrait y mettre en valeur un orchestre symphonique.

Au-delà de cette problématique, les promoteurs du projet du Complexe culturel, sportif et de santé durable table sur le comment définir l’avenir de notre milieu de vie avec la culture au menu. Ils croient que des équipements au goût du jour contribueraient à favoriser la présence de citoyens des deux MRC à assister à une diversité de spectacle.

Montmagny est un pôle d’attraction majeur des deux MRC et une infrastructure adéquate contribuerait à un rayonnement et à un pouvoir attractif pour de nouvelles familles et favoriserait le recrutement des travailleurs. « Que se passerait-il si Lévis décidait demain matin de se bâtir une salle de spectacle à proximité de son Centre de congrès », questionne Christian Noël, directeur des Arts de la Scène (ADLS), le porteur du dossier.

La création de nouveaux plateaux de développement culturel et communautaire permettra le développement de talents, avec des facilités pour l’école de danse, sans parler de la pérennité du Centre d’études collégiales de Montmagny (CECM), par la collaboration avec le programme de Gestion et techniques de scène

Opportunités en éducation
Des offres de cours comme la création de concentration en théâtre et en arts scéniques pourraient être développés. Bernard Pouliot, directeur de l’école, avance qu’il deviendrait intéressant de créer un nouveau programme pour la mise sur place d’un diplôme d’études professionnelles (DEP) en Techniques de scène : « Ce ne sont pas tous les jeunes qui réussissent leurs cours de base, comme le français, pour accéder au Cégep ».

Plusieurs organismes auraient accès à des équipements et espaces additionnels, lesquels seraient propices à leur développement. À cet égard, les promoteurs pensent à la chorale Hallélou, le Théâtre des deux masques, Les Ateliers Magny-Danse, Magny-Gym et le Carrefour mondial de l’accordéon.
La listes des avantages s’allongent :-Développement musical scolaire dans des locaux adéquats
-Permettre à des organismes de développer certains segments novateurs
-Création de groupes d’improvisation ou de théâtre au niveau secondaire. Ces groupes pourraient continuer à cheminer localement au collégial
-Dispenser des cours de Gestion et techniques de scène durant les heures de classe du secondaire.
-Dispenser de nouveaux programmes collégiaux (AEC) en gréage et direction technique (CECM)
-Offrir des cours de niveau universitaire (certificat) en technologies numériques (vidéo)

Sécurité très déficiente
Ce projet permettrait une mise aux normes des équipements en lien avec la sécurité, dont donner un accès aux personnes à mobilité réduite qui doivent composer avec de nombreux inconvénients. Les lieux de travail devraient comprendre un monte-charge de dimensions adéquates, un élévateur et un pont roulant, des unités sanitaires adéquates et en quantité suffisante. Les conditions de travail des techniciens sont horribles et carrément inefficaces.

Enfin, mentionnons que le hall d’entrée sera complètement revu. Le nouveau projet comprendrait un espace pouvant regrouper jusqu’à 275 personnes, donc accessible pour tenir un cocktail, et des escaliers sécuritaires, avec un 3e niveau. Un balcon pouvant accueillir 200 personnes figure dans les plans.

Voici la visite guidée:

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires