Grand succès pour la P’tite Cabane à sucre du Coin!

Photo de Kassandra Blouin
Par Kassandra Blouin
Grand succès pour la P’tite Cabane à sucre du Coin!
Mélanie Blais, organisatrice, et son équipe de bénévoles.

De retour pour une 6e année, la P’tite Cabane à sucre du Coin au profit de Leucan a transformé, samedi, le Café Bistro au Coin du monde en cabane à sucre. Au plaisir des petits et grands, plusieurs activités étaient offertes tout au long de la journée ensoleillée.

Mélanie Blais, employée du restaurant, a vu ses patrons s’impliquer auprès de Leucan depuis une dizaine d’années déjà, entre autres avec le Défi tête rasée et le défi 24/45. Elle a eu envie de s’investir à son tour et de redonner aux enfants qui n’ont pas la chance de vivre en santé.

«C’est la preuve qu’elle a un grand coeur. Nous sommes très fiers d’elle et de voir que nous sommes capables d’inspirer nos employés à s’impliquer à leur tour» affirme Stéphane Lavoie, copropriétaire du café bistro Au coin du monde.

Entre amis ou en famille

La journée d’activité fut l’occasion rêvée de rassembler famille et amis afin de passer un agréable moment sur la terrasse du bistro au profit d’une bonne cause. Au son de la guitare de Gabriel Guimond, les plus jeunes ont pu s’amuser dans les jeux gonflables, rencontrer les neuf mascottes présentes, assister à un spectacle de magie et même repartir avec un ballon sculpté par Monsieur Petit. Pour les plus vieux, une bière à la main, l’heure était au social. Tous ont pu se sucrer le bec avec la tire sur la neige.

«Je suis très satisfaite. C’est l’année qui a ressemblé le plus de monde. Je ne pouvais pas demander mieux» confie Mélanie, un grand sourire aux lèvres.

Objectif de taille

L’an passé, la P’tite cabane à sucre du coin a permis d’amasser 5 000$. Comme objectif personnel, Mélanie s’est donné le défi de toujours dépasser le montant remis à la fondation l’année précédente. Stéphane Lavoie a affirmé en entrevue qu’il mettrait sa tête à prix au Défi tête rasée si l’objectif de 5 000$ n’était pas atteint: «S’il manque 100$, ce sera pour 100$. Si on dépasse le 5 000$, je vais garder mes cheveux: sinon, je m’engage personnellement à recueillir la somme manquante en me faisant raser les cheveux en juin prochain» de lancer le patron de l’organisatrice. Finalement, les cheveux de Stéphane resteront sur sa tête puisque la somme amassée totalise un montant de 6 258,07$.

Inspiré par l’implication de sa mère Mélanie, Julien Leblanc, 11 ans, participera lui aussi au Défi tête rasée du 8 juin prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de