La Francoderole de passage à l’école Saint-Jean

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
La Francoderole de passage à l’école Saint-Jean
Ces élèves de l’école Saint-Jean ont réalisé une banderole qui fait maintenant partie de la Francoderole.

Après l’école primaire Saint-François-Xavier de L’Islet, c’était au tour de l’école Saint-Jean d’accueillir l’artiste Jean-Pierre Arcand, de Sherbrooke, et sa Francoderole, un projet qu’il a initié il y a 17 ans.

Issue des mots francophonie et banderole, la Francoderole constitue aujourd’hui le plus grand dessin d’enfants au monde avec ses 70 pieds en hauteur et 540 en longueur! Et sa croissance continue au fur et à mesure qu’elle visite une institution scolaire. Ainsi, les élèves de l’école Saint-Jean à Saint-Jean-Port-Joli ont réalisé une banderole qui fait maintenant partie de la Francoderole et se promènera dans la francophonie.

Une infime section de la Francoderole était exposée dans le gymnase de l’école Saint-Jean.

Le parrainage de l’activité par Mme Marie-Eve Proulx, députée de Côte-du-Sud, a aussi permis aux élèves de réaliser une murale qui va demeurer à leur école.

Messages

La Francoderole donne l’occasion aux enfants d’exprimer en images leur vision du monde, mais aussi de représenter celui dans lequel ils aimeraient vivre. On y retrouve des centaines de messages sur la paix, la justice, l’environnement, les espèces en voir de disparition et toutes les formes de pollution.

En 2009, la Francoderole avait gagné le premier prix mondial du meilleur projet en constitution identitaire francophone.

Depuis le début, Jean-Pierre Arcand a visité 560 écoles dans sept provinces canadiennes et quatre états américains (Maine, Rhode Island, Massachusetts et Washington DC).

Des élèves décoraient la murale avec leurs doigts.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de