La MRC de L’Islet demande la fin de l’horaire de faction

Photo de Michel Chassé
Par Michel Chassé
La MRC de L’Islet demande la fin de l’horaire de faction
La MRC de L’Islet appuie les revendications des ambulanciers de L’Islet-Nord.

La MRC de L’Islet appuie les revendications des ambulanciers de L’Islet-Nord en demandant au CISSS de Chaudière-Appalaches de convertir l’horaire de faction du mobile 87 en horaire à l’heure afin d’assurer un meilleur service à la population.

Propres aux régions rurales, les horaires de faction, ou 7/14, obligent les paramédicaux à demeurer sur appel à la maison, 24 heures sur 24 pendant sept jours. Lorsqu’un appel survient, ils disposent de cinq minutes pour se rendre à la caserne et partir avec l’ambulance. Cette période de travail est suivie de sept jours de congé.

Toujours utilisé en 2019 alors qu’il avait été mis en vigueur en 1989 comme mesure temporaire, ce mode de fonctionnement comporte plusieurs désavantages: en plus d’épuiser les paramédicaux et de les empêcher de remplir leur rôle familial adéquatement, il augmente les délais et les risques d’erreur. Effectivement, l’horaire de faction retarde le départ de l’ambulance, surtout en période hivernale.

«La conversion vers un horaire à l’heure permettrait un départ plus rapide de moins d’une minute et nous savons que chaque minute compte dans ce genre de situations» souligne M. René Laverdière, préfet de la MRC.

Plus attractif en matière de recrutement, l’horaire à l’heure permettrait aussi un déploiement plus dynamique des ambulances aux endroits stratégiques dans L’Islet-Nord.

La résolution adoptée par la MRC se retrouvera donc sur les bureaux de Mme Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Marie-Ève Proulx, députée de la Côte-du-Sud, et Paraxion, l’entreprise qui emploie les ambulanciers et à qui elle a déjà donné son appui.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de