La Pocatière s’est aussi mobilisée pour le climat

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
La Pocatière s’est aussi mobilisée pour le climat

À 300 KM de la plus grosse manifestation mondiale climatique…

Alors que l’attention générale était rivée sur la manifestation monstre de Montréal vendredi dernier, un rassemblement tout de même surprenant s’organisait sur notre territoire, soit devant le Centre d’Études Collégiales de La Pocatière. Bien que difficile à chiffrer, on a pu évaluer une présence de 500 à 700 manifestants sur le site et dans les rues du centrales de la ville.

L’instigatrice de cette marche, Manuelle Mainguy, technicienne en biologie et agente en développement durable du Cégep de La Pocatière a d’abord livré un discours émouvant et motivant avant d’ouvrir fièrement la marche à la troupe, suivie de près par plusieurs acolytes et partenaires du milieu tels Arbre-Évolution, Terra Terre et Co-éco.

Mère nature a brillé son plus beau soleil de septembre sur l’ambiance festive qui régnait, pendant que poupons, enfants, étudiants, citoyens, travailleurs, vieillards se sont tenus la main pour déambuler par la 4e avenue Painchaud, la 9e rue Desrochers, la 6e avenue Pilote et la 1re rue Poiré. La plupart d’entres-eux brandissait fièrement leur pancarte confectionnée de matériaux recyclés. Chacun avait son message à passer: » Attention à ma planète », « Penses à tes enfants si on se rend là! », « Notre avenir entre vos mains! », « Je veux grandir dans une planète en santé! », « Monde vivable, planète viable et société équitable! », « Si le climat était une banque, on l’aurait déjà sauvé! »

Les revendications étaient claires: il faut que le Gouvernement du Québec passe de la parole aux actes avec des plans concrets, des mesures décisives et des lois faisant montre d’une volonté politique réelle.

Plusieurs marcheurs ont remarqué la présence des quatre candidats des principaux partis politique de la prochaine élection fédérale qui affichaient clairement leur couleur.

Sur place, le journal a aussi rencontré aussi plusieurs résidents de la MRC de Montmagny-L’Islet et de Saint-Jean-Port-Joli. Comme Josianne Bélanger, une étudiante du CÉGEP de Montmagny qui tenait mordicus à être là: » C’est important pour moi d’être ici pour défendre nos points en environnement et en développement durable. Nous voulons que le Gouvernement nous entende! » D’autant plus qu’une journée d’activités spéciales inter-collégiale était parallèlement organisée entre le CÉGEP de La Pocatière et celui de Montmagny. Ce fut l’occasion pour elle et plusieurs étudiants d’échanger entre-autres sur les actions que posent leur établissement en terme de développement durable. Des conférences ainsi que des tables de discussions sur différents thèmes écologiques ont été abordés alors que les cours avaient été suspendus pour l’occasion. Enfin, Josianne se réjouit de constater la quantité de gens qui ont répondu à l’appel. » C’est beau de voir autant de diversité de personnes se mobiliser pour tenter de sauver l’humanité!

Voici quelques images de cette manifestation.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de