Le Grizzly’s Band de Casault

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Le Grizzly’s Band de Casault

C’est bien connu, la musique apporte son lot de bienfaits. En écouter ou en jouer favorise la créativité et, pour plusieurs personnes, elle devient littéralement un moyen d’expression. Pour les jeunes de l’école secondaire Louis-Jacques-Casault, qui n’ont plus accès à une concentration en musique depuis quelques années, l’idée de former un band parascolaire allait de soi.

« Je voulais offrir aux jeunes un parascolaire plus musical » explique Malory Thibodeau, technicienne en loisirs de l’établissement scolaire. Cette dernière a donc eu l’idée d’approcher François Picard, un fan de musique qui possède plusieurs bands dans la région. « En fait, je suis un peu comme un coach ou un motivateur. Je ne suis pas professeur de musique, mais j’apporte mon expérience afin d’aider les jeunes dans leurs arrangements musicaux et leur donner des trucs. » précise M. Picard. Constatant l’intérêt grandissant des élèves pour cette activité du midi, le Grizzly’s Band a pris vie. « Les élèves étaient si enthousiastes de jouer de la musique tous ensemble… Une belle chimie s’est développée! Maintenant ils pratiquent parfois plusieurs fois par semaine pour se perfectionner. » affirme l’idéatrice.

Quand la magie opère…

Au deuxième étage de l’école, dès que l’on approche du local de musique des airs de piano, guitare, basse, batterie, conga, chant et maracas nous attirent. À l’intérieur, dix musiciens de tous les niveaux, nous accueillent le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux. Plusieurs d’entres eux n’avaient aucune expérience en musique et certains touchaient à un instrument pour la toute première fois. Une expérience qu’ils apprécient fortement.

« J’ai toujours voulu jouer dans un band! Sincèrement, je ne sais pas ce que je ferais les midis si il n’y avait pas le Grizzly’s Band! » s’exclame Édouard Beaumont, un élève du quatrième secondaire. Ce dernier a d’ailleurs transmis sa passion pour la basse électrique à son ami Michaël Poirier. « C’est grâce à lui que j’ai découvert cet instrument et que je suis entré dans le band. J’aime vraiment ça! ».

L’histoire d’Élise Masson est aussi bien surprenante. L’étudiante un peu curieuse venait simplement voir jouer son chum et ses amis quand le coach lui a dit: « Si tu viens ici, tu prends un instrument! » Elle s’est donc emparée d’un micro et a chanté pour la toute première fois… Un talent caché s’est alors révélé au grand jour. Au-delà de tout ça, Élise admet que la musique lui permet d’exprimer ses émotions. « On n’a plus de musique à Casault… je trouve que pour les gens qui sont passionnés de musique, ils n’ont pas la chance de pratiquer leur talent. Au moins en venant ici, tu peux montrer aux autres que tu es bon, c’est vraiment important! »

Soulignons que le Grizzly’s Band s’est illustré à la dernière édition de Secondaire en Spectacle, remportant le Prix Coup de coeur.

Voici le reportage sur le Grizzly’s Band:

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires