L’équité sociale ou… «Un bal pour tous»!

Journal L'Oie blanche
L’équité sociale ou… «Un bal pour tous»!
De gauche à droite, Marion Perreault, responsable du projet «Un bal pour tous», Lucille Castonguay, Ginette Ouellet Desbiens et Raymonde Fortin, bénévoles de la friperie de Fil en bouton.

Afin de permettre à des finissantes et finissants de 5e secondaire issus de famille à faible revenu de vivre un bal de finissants digne d’un conte de fée dans la fierté et la dignité, sans être confrontés aux jugements de leurs pairs, la friperie de Fil en bouton a décidé de parrainer «Un bal pour tous», un projet d’équité sociale concocté par Marion Perreault, étudiante en techniques de travail social au Cégep de Lévis-Lauzon. Originaire de La Pocatière, la jeune femme travaille également pour l’organisme communautaire Soupe au bouton de Saint-Jean-Port-Joli.

Son projet consiste à organiser des collectes de complets, de robes de bal, de chaussures, de bijoux et d’accessoires des années antérieures pour ensuite les prêter aux jeunes qui n’ont pas les moyens de se les offrir. Les finissantes et finissants des sept écoles secondaires des MRC de Montmagny, L’Islet et Kamouraska pourront bénéficier de cette initiative.

Le concept va plus loin. Avec l’aide de plusieurs partenaires, des services de nettoyage, coiffure, maquillage, fleuriste, transport et ajustement seront offerts….gratuitement. En plus de fournir une tenue de rêve aux finissantes et finissants, le projet encourage l’écoresponsabilité en donnant une deuxième vie aux articles. Les donateurs pourront également bénéficier d’un reçu de charité pour fin d’impôt.

«Ce projet me tient énormément à coeur, car je considère qu’il est grandement important que les étudiantes et étudiants puissent profiter de cette journée qui reconnaît tous les efforts fournis durant cinq ans et cela sans se soucier de sa situation économique. Ce projet permettra à plusieurs finissantes et finissants de vivre pleinement cette journée haute en émotion et d’en garder des souvenirs inoubliables» explique Marion Perreault.

Pour plus d’information, les personnes intéressées peuvent communiquer avec l’organisme Soupe au bouton au soupeaubouton@gmail.com ou avec Marion Perreault au 581-337-0341.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires